05 juillet 2017

Un goéland, la liberté et des aubergines rôties aux tomates et aux herbes fraîches

"En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l'idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir l'Histoire dans sa vérité." Et parmi les récipiendaires de cette médaille des Justes qu’évoque Simone Veil, inhumée aujourd’hui au Panthéon, on compte une belle âme, brillante et discrète, Yvonne Hagnauer dite Goéland, pédagogue et résistante. Née Even en 1898 à Paris, Yvonne était d'origine bretonne mais on ignore à peu près tout de sa famille et de sa jeunesse. A l’aube du... [Lire la suite]

06 juillet 2016

Mille-feuilles d'aubergines au kari Gosse pour l'arrivée du soleil !

Voici le soleil au rendez-vous de ce tout premier jour de vacances : et tout nous chatouille désormais ! Serviette et maillot, sac à dos et godillots, selle et mors, grand-voile et foc, panier et haveneau ! De retour d’une toute première précieuse et très belle journée, s’attabler en terrasse au Gouezou et dévorer entre amis épanouis, le sourire en tranche de papaye, le soleil encore accroché au front et au bout du nez, ces mille-feuilles d’aubergines au kari Gosse. Oui, les vacances commencent vraiment... [Lire la suite]
01 août 2014

Des aubergines au four, simple comme bonjour!

Fondantes et parfumées, ces aubergines au four se réalisent le temps de cligner des yeux et cuisent le temps d’apprécier un apéritif bien frais au retour de la plage. Un petit bonheur de simplicité à partager dans la bonne humeur. Aubergines au four, simple comme bonjour! (c'est le dicton du jour)   Pour 6 estivants affamés 6 aubergines de taille moyenne (un par personne, voire plus si affinité) du marché de Sète Huile d’olive bio du marché de Sète Poivre du moulin Fleur de sel de Guérande Quelques branches de... [Lire la suite]
28 janvier 2014

Une soupe chorizo-clémentine à l'Espagnole, un peu comme une auberge...

La clémentine doit son nom au Frère Clément (Vital Rodier, 1839-1904) de l'Institut des Frères de Notre-Dame de l'Annonciation, qui était chef de culture de l'orphelinat de Misserghin (près d'Oran, en Algérie). En 1892, Louis Charles Trabut, botaniste et médecin français, avec le père Clément, aurait croisé volontairement un mandarinier avec un bigaradier. Toutefois des études récentes menées par la station INRA de San-Giuliano en Corse consacrée à l'agrumiculture, ont montré à partir de l'analyse des chromosomes qu'il s'agissait... [Lire la suite]