10 juin 2015

Bananes caramélisées flambées au rhum: un dessert joyeux qui met des étincelles dans les yeux des enfants!

  Ultimes bananes d’un lot délaissé car très mûr, ces trois-là ont fini en apothéose, flambées comme il se doit dans quelques cuillères à soupe de rhum réunionnais. Une petite douceur vite assemblée et réalisée qui clôture un repas en toute simplicité mais qui peut jouer la complexité en garniture d’une crêpe de froment craquante légèrement beurrée ou avec quelques boules de glace, chocolat noir et citron, pour le contraste… Un dessert joyeux qui met des étincelles dans les yeux des enfants!   Pour 4 lichous : 8... [Lire la suite]

06 février 2014

Pour résister à Qumaira, une bonne galette de pommes-de-terre à la tomme de vache Froment du Léon

Après Dirk et Petra, la tempête Qumaira s’invite à notre table bretonne. Elle s’époumone déjà mettant à mal ports, dunes et falaises, déversant des litres de pluie dans les champs déjà spongieux et les rivières sorties de leurs lits. Un spectacle grandiose, certes, mais parfois lourds de conséquences ! Donc, lestons-nous d’une solide galette de pommes-de-terre à la tomme… Aucune bourrasque ne pourra nous emporter !   Pour quatre promeneurs lestés 1 kg de pommes-de-terre tendres (type Yuna) 2 gousses d’ail 500... [Lire la suite]
07 novembre 2013

Choco lichou: une pâte à tartiner chocolat et noisettes torréfiées

 "Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit." Voilà, tout est dit (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray)... Plonger son doigt dans cette irrésistible pâte à tartiner chocolat noisettes à la fois soyeuse et délicatement croquante et qui ne contient donc ni huile de palme, de colza ou de tournesol, ni lactosérum, ni lactose, ni lécithine de tournesol… Y succomber avec une conscience limpide ainsi qu’une belle foi dans l’avenir... [Lire la suite]
04 novembre 2013

Cake locavore blé noir, andouille, tomme, pomme et poireaux

Un plateau télé à la tombée de la nuit ou de quoi grignoter à l’apéritif avec des copains… Le cake salé dépanne grâce à sa prodigieuse inventivité. Il suffit d’ouvrir son réfrigérateur et d’en sortir aléatoirement pots et sachets entamés et endormis. Accompagné d’une petite salade craquante ou coupé en dés, le cake salé remporte tous les suffrages ! La version breizh ici permet de mettre en valeur tous les produits que nous servons ici au Gouezou, bio, locaux et savoureux : le blé noir de Milin Lansolot (Saint-Derrien),... [Lire la suite]
24 octobre 2013

Une lichouserie pour Cécile: le fondant au chocolat de Céline

Pour se donner du cœur au ventre la veille d’un concours blanc de mathématiques, l’idéal est de succomber à la tentation du chocolat, qui, comme chacun sait, est un antidépresseur efficace et une importante source d’antioxydants -double justification qui permet tous les excès-. Jusqu'au début du XIXe siècle, le chocolat était vendu en pharmacie en tant que fortifiant. En effet, la poudre de cacao contient 1 à 3 % de théobromine, produit voisin de la caféine ; mais il a clairement un effet différent sur l'organisme, car il est... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 octobre 2013

Sale temps pour les lapins!

 Sale temps pour les lapins à Gouezou mais bel assemblage automnal avec du jus de pommes Germaine de Brasparts et des carottes de Commana. Tout cela réchauffé par une petite note de cannelle de Ceylan et rafraîchi d’une brassée d’herbes aromatiques parfumée. Rajoutons une poêlée de cèpes du Drennec et abracadabra ! Voilà des assiettes qui s’espèrent irrésistibles alors que la fraîcheur automnale s’installe!  J’en reprendrais bien un petit peu… Pour 6 personnes 1 joli lapin bien dodu (environ 1,5 kg) coupé en morceaux... [Lire la suite]

11 octobre 2013

Petite chronique d'un pommé tellurique

Cet après-midi, un léger séisme (d’une magnitude de 3,9) m’a fort opportunément aidé à ramasser les pommes du verger en les précipitant sans ménagement sur l’herbe humide : du coup, il suffisait de se baisser pour les entasser dans le grand panier de châtaignier dans la perspective de la fête des pommes de dimanche prochain à Saint-Rivoal. Quelques jolies représentantes du pommier Germaine de Brasparts ont fini la journée dans un pommé immédiatement baptisé tellurique qu’elles ont énergiquement parfumé ! Que voilà un... [Lire la suite]
23 septembre 2013

Foar giz gwechall Kommana ha "kig ha farz"

    L’origine des foires à Commana remonte à la fin du XVIIème siècle. Si les marchés ont disparus depuis bien longtemps, les foires se sont pérennisées jusqu’en 1968. Et tel le Phénix, la foire nouvelle formule a fêté ce week-end son quart de siècle. Ces foires mensuelles se tenaient tous les derniers mardis de chaque mois. La plus importante étant celle de septembre, dite "Foire St Michel". On y commerçait surtout des bestiaux, même si des marchands ambulants s’y pressaient. C’est à partir de 1900 que la foire de... [Lire la suite]
08 septembre 2013

Le gâteau patate: un fars far away

On associe souvent la cuisine des îles avec des plats roboratifs, colorés et brûlants d’épices. Côté dessert, l’abondance de fruits étranges et  parfumés –mangues, letchis, ananas, bananes, etc.- fait de l’ombre aux  pâtisseries familiales pourtant savoureuses. Le gâteau patate souffre à l’évidence d’un intitulé peu glamour mais la dégustation tord immédiatement  le cou à cette première impression. On est loin évidemment des pâtisseries aériennes des précieuses boutiques parisiennes… Mais ce n’est pas ce qu’on... [Lire la suite]
04 septembre 2013

Dansons sur le pont... et baies d'automne pour becs sucrés

  Le pont de Rohan est une intéressante et incontournable curiosité à Landerneau : c’est un  pont habité qui permet de traverser l'Elorn reliant ainsi le Léon –au nord- et la Cornouaille –au sud-, d’où le nom des deux quais qui bordent l’Elorn dans la ville faisant de Landerneau un port. Un dicton illustre bien le rôle de carrefour du pont de Rohan : « paz oun var pont Landerne meuz eun troad e Leon hag eun all e Kerne » en breton ou, en VF, «Quand je suis sur le pont de Landerneau, j’ai un pied en Léon et un... [Lire la suite]