06 juillet 2017

Bouillon de onze heures, soupe aux herbes et arsenic

On le sait, le génie breton –et celui des Bretonnes surtout- s’épanouit sur une palette infinie de domaines, de la littérature à la musique, en passant par la cuisine, la piraterie ou la pédagogie. Il n’y a donc pas de raison que le crime ne fasse pas partie des cordes à l’arc des Bretonnes. Sorcière dérangée, Hélène Jégado qui tutoyait l’Ankou, défraya la chronique de son temps et fut sans doute la plus grande tueuse en série française du XIXème siècle, la plus terrifiante meurtrière de tous les temps, reléguant dans l’imaginaire... [Lire la suite]

28 février 2017

Blinis de blé noir, poisson fumé maison et citron caviar pour les épousailles de la princesse et de la chèvre d'argent

Kement-man hol oa d’an-amzer, Ma ho defoa dennt ar ier. Tout ceci se passait du temps, Où les poules avaient des dents… « Un roi, en parcourant son royaume, aperçut un jour ces mots tracés au-dessus de la porte d’une maison : Gant arc’hant hec’h eer dre-holl. Gant an’hant a reer holl Avec de l’argent on va partout. Avec de l’argent on fait tout C’était la demeure d’un marchand enrichi par son travail et son industrie, et qui, avec son argent, croyait que rien ne lui était impossible. Le roi entra dans sa maison... [Lire la suite]
23 décembre 2016

Prendre son temps: côte de boeuf Highland cattle en cuisson douce au beurre de noisette et aux baies de la Passion

«La gastronomie est la connaissance raisonnée de tout ce qui a rapport à l’homme, en tant qu’il se nourrit. Son but est de veiller à la conservation des hommes, au moyen de la meilleure nourriture possible. Elle y parvient en dirigeant, par des principes certains, tous ceux qui recherchent, fournissent ou préparent les choses qui peuvent se convertir en aliments. Ainsi, c’est elle, à vrai dire, qui fait mouvoir les cultivateurs, les vignerons, les pêcheurs, les chasseurs et la nombreuse famille des cuisiniers, quel que soit le titre... [Lire la suite]
19 décembre 2016

Le blé noir comme un phoenix: quatre-quarts marbré et cacaoté au blé noir torréfié

 Cantonner le blé noir aux seules crêpes éponymes est une erreur très regrettable. Car le sarrasin, plein de ressources et d’impertinence, a bien très bien négocié son retour flamboyant dans les champs et sur nos tables ! On l’invite bien volontiers tous les ans au beau milieu du jardin des aromatiques du Gouezou pour ses longues tiges rosées graciles, ses fleurs crème très mellifères et ses jolies feuilles en forme de cœur. On l’apprécie aussi en petits champs ivoire ondulant à la fin de l’été tout autour du hameau. Et... [Lire la suite]
09 décembre 2016

Un crumble chocolat noisette pour une tartelette qui voulait se faire plus grosse que le boeuf !

"Le petit se perd à vouloir imiter les grands. Une grenouille vit un Bœuf dans une prairie. Jalouse d'une taille si belle, elle gonfle sa peau ridée ; puis demande à ses petits si elle n'est pas plus grosse que le Bœuf. Ils lui disent que non. De nouveau elle s'enfle, fait plus d'efforts, et demande encore qui est le plus gros. Ils répondent : « C'est le Bœuf. » Enfin, de dépit, elle veut se gonfler encore, mais son corps crève, et elle périt." (La grenouille éclatée et le bœ...uf, Phèdre, livre I, fable 24) La grenouille qui veut... [Lire la suite]
16 novembre 2016

Dictées et petits sablés blé noir et chèvre: de bons moments à partager!

Exhumer des manuels de dictées, c'est parler de ce que nous sommes, d'où nous venons et peut-être où nous allons. C'est aussi découvrir quelques pépites littéraires, dictées loufoques, désuètes, drôles même, ou simplement magnifiques. Les lire évoque l'enfance. Le tableau, la tache d'encre, l'angoisse du doublement de consonne ou de l'accord du participe passé, la crainte de la bulle et du redoublement: l'adulte y pense avec émotion et regret, et, même s'il a été un cancre, il en est fier. Les faire, c'est se frotter à la langue... [Lire la suite]

03 juillet 2016

Cara lichou, une confiture de lait au caramel beurre salé pour un petit coeur de beurre...

La confiture de lait serait le fruit d'une heureuse bévue, d'une sérendipité qui a réussi à s'imposer. On attribue sa géniale découverte à la providentielle distraction d’un chef cuisinier de l’armée  napoléonienne. A cette époque, les soldats avaient pour ration un bol de lait sucré. Lors d’une bataille, la mixture aurait chauffé plus longtemps. Le mélange obtenu s’était transformé en une pâte délicieusement caramélisée. Un petite douceur soyeuse et veloutée dans un monde de brutes. Toutefois,... [Lire la suite]
08 juin 2016

Un authentique petit coeur de beurre: beurre de framboise au poivre timut

  « Une sorte de banalité nationale a supplanté une originalité obstinée. Y compris à table. Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. C’est pourquoi je fais une relative fixation sur le beurre. (…) Avant, chaque ferme avait un beurre particulier, par le goût, la couleur. Il était blanc l’hiver, très coloré aux beaux jours, quand l’herbe riche enrichit le lait. Il est devenu uniforme, et le beurre « de ferme » est devenu une denrée rare et chère, les initiés s’en procurent encore par petites quantités... [Lire la suite]
29 mai 2016

Une tarte sablée à la confiture de lait épicée et aux fruits rouges: dessert réconfortant!

Un joli rayon de soleil nous a rendu visite aujourd'hui dans les bras de Gaëlle. Le délicieux petit Heol, tout sourire et tout babil, a apporté sa jeune contribution aux entraînements des candidats aux épreuves orales du CRPE! Un grand merci à Gaëlle pour ce temps précieux et ce témoignage revigorant! Un petit dessert fruité pour résister aux assauts du jury: tarte sablée aux fruits rouges et crème toute douce à la confiture de lait façon spéculoos : il suffit de détourner en fond de tarte un disque de gâteau breton à la... [Lire la suite]
11 avril 2016

Les amants amers de Dahud, une mousse au chocolat noir à la fleur de sel et fondant à l'orange amère...

A Huelgoat, on peut croiser randonneurs et fées, promeneurs et âmes damnées. Se chausser solidement, endosser un sac contenant une thermos de thé Lapsang Souchong brûlant, une collation gourmande –par exemple de la mousse au chocolat à la fleur de sel et du moelleux à l’orange amère-, ouvrir grand ses yeux et son esprit et partir à l’aventure dans ce pays des légendes est une aventure vertigineuse… Après le Pont Rouge, suivre la Promenade du Fer à Cheval. Emprunter sur la droite un sentier en sous-bois dominant la rivière... [Lire la suite]