02 mars 2017

Gaufres au blé noir et au confit d'oignons rosés de Roscoff: de l'origine des contes à l'origine du monde...

L'origine des contes rejoint l’origine du monde au fond… « Jean-Louis Rolland [conteur breton du pays de Carhaix (1904-1986), ayant appris entre 1919 et 1925, une soixantaine de contes auprès d'Iwan ar Floc'h, un voisin] m’a raconté que le vieux tisserand Iwan ar Floc’h de Treffrin lui avait dit quelle était l’origine des contes. A en croire les anciens, «tous ces contes avaient été inventés par une femme (Jean-Louis Rolland se la représentait évidemment comme une femme de son pays de Carhaix !) qui avait épousé un homme noir... [Lire la suite]

28 février 2017

Blinis de blé noir, poisson fumé maison et citron caviar pour les épousailles de la princesse et de la chèvre d'argent

Kement-man hol oa d’an-amzer, Ma ho defoa dennt ar ier. Tout ceci se passait du temps, Où les poules avaient des dents… « Un roi, en parcourant son royaume, aperçut un jour ces mots tracés au-dessus de la porte d’une maison : Gant arc’hant hec’h eer dre-holl. Gant an’hant a reer holl Avec de l’argent on va partout. Avec de l’argent on fait tout C’était la demeure d’un marchand enrichi par son travail et son industrie, et qui, avec son argent, croyait que rien ne lui était impossible. Le roi entra dans sa maison... [Lire la suite]
01 novembre 2016

Un quatre-quarts marbré à la farine de blé noir torréfiée pour septs Saints lichous

Le Tro Breiz invite à vénérer sept saints en leurs évêchés respectifs : Paul Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Tugdual à Tréguier, Brieuc à Saint-Brieuc, Malo à Saint-Malo, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper. On les appelle « les Sept Saints Fondateurs de la Bretagne » parce qu’ils furent, entre le Ve et le VIIe siècle, les premiers évangélisateurs de la terre armoricaine. Deux d’entre eux (Patern et Corentin) sont autochtones. Les cinq autres sont venus du pays de Galles, en Grande Bretagne, avec la vague... [Lire la suite]
19 juillet 2015

Muffins apéritifs au blé noir, à la courgette, à la féta et à la sauge sur le point culminant de la Bretagne! Pour Thomas!

Si d’aucuns -géographes chafouins- ont contesté en leur temps au mont Saint-Michel son statut de point culminant de la Bretagne au motif –fort obscur- que les 391 mètres revendiqués incluaient le clocher de la chapelle éponyme, il ne reste pas moins que cet ornement d’origine religieuse est ancré dans son sol et gravé dans le paysage, que la chapelle, plantée comme un amer, guide toutes les routes sinueuses à travers des landes, tourbières et montagnes noires usées … Donc, le mont Saint-Michel est bien le point culminant de la... [Lire la suite]
16 juillet 2014

Tarte choco-breizh pour invoquer le soleil!

Ce qui caractérise l'attente, c'est la tension de notre être vers un avenir qui nous met dans un état de doute, de désir, de crainte, d'impatience, de colère et d'ennui. Ainsi, pour Nicolas Grimaldi, dans son Traité des Solitudes, « l’attente est manière de s’expatrier du présent en le disqualifiant : parce que le propre de l’attente est d’être uniquement attentive à ce qu’elle cherche et jamais à ce qu’elle trouve, parce que le présent est par définition vide de ce qu’on attend, l’attente le considère généralement comme aussi peu... [Lire la suite]
09 juillet 2014

Roule galette pour le kouign patatez: pommes de terre, blé noir et beurre!

  Le kouign patatez –ou gâteau patate- est à la Bretagne occidentale ce que le gâteau patate est à la Réunion : une délicieuse incongruité qu’on ne peut partager qu’avec les initiés dans un brouhaha gourmand. Mais la comparaison s’arrête là. La roborative version bretonne est, en fait, une jolie galette de purée de pomme de terre qui épouse de la farine complète de blé noir et du beurre demi-sel bio cru. Et c’est tout. Si le blé noir lui confère une couleur grisée qui peine à séduire d’emblée à l’heure des retouches... [Lire la suite]

05 juillet 2014

Galettes au blé noir, au beurre et à la fleur de sel de Guérande: paré pour un goûter à la plage!

Quelle merveille de gourmandise que ces sablés bretons tout simples, au blé noir, au beurre et à la fleur de sel de Guérande. Toute la Bretagne dans un petit palet croquant qui se glisse dans un goûter gourmand à la plage ou en randonnée et qui se recycle, si jamais il en reste, en base pour un cheesecake étonnant (un exemple par ici   http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/02/25/29305301.html et un autre par là   http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/06/13/30064753.html ). Pour Claudine. ... [Lire la suite]
28 juin 2014

Tartelettes à la rhubarbe et aux épices douces: à partager si on est bien élevé!

Un joli bouquet de tiges de rhubarbe et quelques épices : et voilà un tea time so bristish qui se dessine avec des tartelettes croquantes et fondantes qu’accompagne un earl grey brûlant. Malgré des atours d’outre-Manche, ces délicates pâtisseries formidablement parfumées sont pourtant estampillés « Monts d’Arrée », avec la rhubarbe de chez David Aubry des Jardins de Kervelly à Commana et les noisettes et les œufs du Gouezou.   Pour deux tartelettes qu’on partagera volontiers si on est bien élevé :   ... [Lire la suite]
19 mars 2014

Des pancakes de bananes: goûter parfumé et léger!

Ces pancakes ont de multiples vertus, outre qu’ils sont délicieux (c’est un fait avéré), qu’ils sont légers, puissamment parfumés et vraiment gourmands, ces petites douceurs se confectionnent en un clin d’œil et conviennent aux intolérants au gluten comme au lactose. Ils ne contiennent, cerise sur le gâteau, que des sucres naturels… Qui dit mieux ?     Pour 6 à 8 pancakes et un petit déjeuner/goûter gourmand : 2 bananes très mûres (plus elles sont mûres, mieux c’est) 2 œufs du poulailler 1 cuillère à café... [Lire la suite]
03 février 2014

Un parmentier de canard confit, compote de pommes, purée pommes de terre et blé noir contre une vague scélérate!

.   Une vague d’au moins quatorze mètres a été enregistrée par une bouée de houle au large d’Ouessant ce week-end. L’équivalent d’un immeuble de cinq étages qui se promène sur le courant du Fromveur en mer d’Iroise et se fracasse en ricanant sur les îles et la côte. Pour échapper à cette vague scélérate, claquemurons-nous à l’abri du granit et des ardoises, blottissons-nous au coin de l’âtre et partageons un parmentier de canard confit, compote de pomme et purée de pommes de terre et blé noir. Il ne peut plus rien nous arriver... [Lire la suite]