05 novembre 2017

La Ferme de Joséphine, du fromage de chèvre, des mini cannelés au chèvre, au chorizo et à la marjolaine

Quitter le bourg de Sizun en direction de Commana, prendre la route en pente douce vers Launay et s’arrêter lorsqu’on entend chantonner joliment l’Elorn au creux de la vallée. Entre l’austère four à pain d'hier qui tente d’échapper aux herbes folles et le salon de jardin rose tyrien et gris anthracite, se trouve la Ferme de Joséphine. Entre une Arche de Noé et un inventaire à la Prévert, on trouve depuis quelques mois au Launay un joyeux troupeau de biquettes dont les élégantes chèvres des fossés –race bretonne sauvée de l’oubli,... [Lire la suite]

16 novembre 2016

Dictées et petits sablés blé noir et chèvre: de bons moments à partager!

Exhumer des manuels de dictées, c'est parler de ce que nous sommes, d'où nous venons et peut-être où nous allons. C'est aussi découvrir quelques pépites littéraires, dictées loufoques, désuètes, drôles même, ou simplement magnifiques. Les lire évoque l'enfance. Le tableau, la tache d'encre, l'angoisse du doublement de consonne ou de l'accord du participe passé, la crainte de la bulle et du redoublement: l'adulte y pense avec émotion et regret, et, même s'il a été un cancre, il en est fier. Les faire, c'est se frotter à la langue... [Lire la suite]
07 août 2016

Pesto jovial et éphémère: courgette, sauge et chèvre

Gourmandise génoise joviale, le pesto chlorophyllé se prête à toutes les variations iconoclastes. Un dictionnaire génois-italien, de la fin du XIXe siècle, donne une définition du pesto, sensiblement la même qu'aujourd'hui. En dialecte génois, pesto se prononce « péstou » (participe passé du verbe génois pestâ, piler), le « o » se prononçant comme le « ou » français et cela a donné en Provence par transmission orale « pistou ». « Pesto : (traduit du génois) terme qui n'a pas d'équivalent précis en italien, est une sorte de sauce ou... [Lire la suite]
20 juin 2016

C'est l'été! Ou presque. Galettes de courgette et marjolaine

C’est l’été ! C’est écrit ! Le temps des balades au marché, panier au bras, furetant au fil de montagnes fruits, de légumes et d’herbes fraîches ensoleillés. Le temps des retours de la plage, le feu aux joues et au front, pieds nus, en paréos et du sable dans le maillot. Le temps des longues soirées en terrasse à picorer ces jolies galettes végétariennes. Il pleut ? Ah bon ?   Pour deux grosses galettes un peu comme des steaks hachés tout verts, tout droits venus du marché de Sizun: 1 petite courgette ... [Lire la suite]
05 juin 2016

Panna cotta salée au chèvre sec et salade de poivrons confits à l'aigre-douce: le printemps en pente douce...

La Cantine du Gouezou qui boude, en mode sans œuf et sans poulette après le passage dévastateur du renard. Alors pour entamer la dernière ligne droite des concours et terminer l'année gourmande pour les candidats épuisés, une panna cotta soyeuse et fraîche au chèvre avec une petite salade aigre-douce de poivrons mi-cuits à la sauge officinale. Pas besoin d’œuf. Et toc !   Pour 6 verrines d'entrée à 8 verrines apéritives: 200ml de lait entier de vache Bretonne pie noir 200ml de crème fraîche liquide de vache Bretonne... [Lire la suite]
12 avril 2016

Meatloaf des Monts d'Arrée: porc blanc de l'Ouest, citron, romarin et pistache!

Meatloaf à l’américaine ou polpettone à la sicilienne, on choisira le nom que l’on souhaite pour désigner ce joli plat convivial et parfumé, pourvu qu’on laisse de côté l’expression française « pain de viande » d’une effrayante laideur et qui couperait l’appétit à Gargantua… Donc, cet assemblage parfumé et rôti, diablement délicieux et génialement économique, qui cuit lentement en totale autonomie à four doux, satisfait des hordes de randonneurs, pédestres comme équestres, à l’issue d’une harassante journée, se... [Lire la suite]
09 septembre 2015

Des buns fourrés chou, andouille, oignon, pomme et chèvre pour faire du bruit dans Landerneau !

Ces buns fourrés au chou vert, à l’oignon rosé, à l’andouille, à la pomme, aux baies roses et au fromage de chèvre sec vont, comme on dit, faire du bruit dans Landerneau… Mais quelle est l’origine de cette expression patrimoniale bien connue à laquelle sont attachés les Landernéens? On doit à un talentueux comédien et metteur en scène installé avec sa compagnie sur la Côte des Légendes, Sydney Bernard, un patient travail de fourmi pour dénicher les origines de cette expression. C’est aux archives de l’Arsenal de Paris... [Lire la suite]