24 avril 2015

Le brownie d'Arthur: chocolat, pistaches et piment d'Espelette

D’abord, casser le chocolat avec des petits doigts malhabiles, ensuite touiller consciencieusement avec une maryse le chocolat qui fond et se confond avec le beurre dans un cul-de-poule au bain-marie. Trouver tous ces mots-là très rigolos. Tremper « par inadvertance » et à plusieurs reprises ses doigts dans la pâte chocolatée, se lécher les doigts avec application, réussir on ne sait comment à s’en tartiner le nez et le front. Enfourner ce qui reste et s’impatienter devant cette gourmandise puissamment parfumée qui prend... [Lire la suite]