27 février 2019

Les chimères de Keremma, le phalanstère de Louis et d'Emma et un farz buan noir aux oignons caramélisés

« Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas. » affirmait Oscar Wilde. Longeant la baie de Goulven vers l’Est en direction de Plouescat, le visiteur ne peut qu’être éminemment surpris par le changement brutal d’architecture, qui d’habitats traditionnels et modestes d’ardoise et de granit passe soudain à une étonnante prolifération de manoirs bourgeois dans un vaste parc boisé et fleuri avant que les dunes, la lande et les penty reprennent leurs droits quelques kilomètres plus loin alors... [Lire la suite]