16 octobre 2016

Saint-Jacques laquées à la gelée de pomme, Germaine de Brasparts rôties et cannelle de Ceylan

      Depuis l'Antiquité, on portait des coquillages pour se préserver de la sorcellerie, du mauvais sort et de toutes sortes de maladies. L'iconographie chrétienne de la coquille n'apparaît que bien plus tard, avec le culte voué à saint Jacques en ce début du Moyen Âge. Sans doute pour des raisons symboliques, la coquille s'est imposée comme attribut de l'apôtre et a donc pris le nom de saint Jacques. Petit à petit, cousue sur le chapeau, sur le sac ou sur le manteau, elle va devenir l'emblème, non seulement des... [Lire la suite]

13 mars 2016

Gratin de Saint-Jacques au poireau en crumble de noisette: profiter de la pêche à pied en pleine responsabilité

Marcher sur l’estran qui se découvre petit à petit, respirer ses fragrances iodées, pénétrer sur la pointe des pieds l’intimité de ce monde secret, observer chaque centimètre carré à la recherche de ses richesses pour n’en prélever que le nécessaire sans abimer le biotope… Quel privilège et quel bonheur ! Il se prolongera par le partage en agréable compagnie du fruit d’efforts joyeux, autour d’une table, une boisson fraîche en main… En Finistère, on n’a pas d’or noir, du moins on n’en a plus depuis les dernières marées noires, mais... [Lire la suite]
13 mars 2016

Pêche à pied et grande marée: coquilles Saint-Jacques endives, oignons et fruits de la passion

  Les grandes marées sont une chouette occasion d’arpenter l’estran l’air affairé avec un équipement qui fleure bon les beaux jours : seau, couteau, râteau… Une échappée belle, le nez au vent, qui, respectueuse de l’environnement évidemment, permet également avec les plus jeunes d’offrir une belle tranche de partage des connaissances et de transmission des savoirs… Coquilles Saint-Jacques et pétoncles, bouquets et étrilles, huîtres et moules, mais aussi flot et jusant, pleine mer et basse mer, marnage et estran… Sans compter... [Lire la suite]
27 décembre 2013

Coquilles Saint-Jacques au lait ribot

Les yeux de la coquille Saint-Jacques sont visibles sous la forme de points noirs brillants sur le bord du manteau d'une coquille entr'ouverte. Elle possède la particularité, rare dans le monde animal, d'être munie d'yeux catadioptriques élémentaires (qui fonctionnent par réflexion). La coquille Saint-Jacques peut se déplacer relativement vite sur de courtes distances en claquant ses valves et en expulsant rapidement l’eau (hydropropulsion), ce qui est, reconnaissons-le, assez comique à voir. À l'état sauvage, elle peut vivre une... [Lire la suite]