20 juillet 2016

Temps Fête à Douarnenez et falafels de petits pois et fèves à la taverne du Cachalot Assoiffé !

  Le temps est à la fête à Douarnenez qui prend le relais à peine la rade de Brest a vu s’égayer dans le goulet la flottille bigarrée comme une nuée d’écoliers après la sonnerie de la fin de l’école… Le Port du Rosmeur qui a accueilli cette myriade turbulente, colorée et hétéroclite de  papillons de mer célèbre cette année les trente ans de cette aventure maritime estivale. On y rêve cette année du Siècle des Lumières, on embarque des yeux ou vraiment sur la flottille du XVIIIème, au travers des histoires des... [Lire la suite]

15 juillet 2016

Poulet, liseron d'eau et coriandre vietnamienne: allumer le phở ...

Comme souvent en ce qui concerne les plats emblématiques, on ne sait pas grand-chose du phở -qu’on prononce par ailleurs [feu] et c’est dans ce flou artistique que le phở est devenu un symbole de la cuisine vietnamienne, élevé au rang de patrimoine culinaire d’exception. Les premières traces du phở se situeraient vers 1925 à Hà Nội où les archives mentionnent son existence. Cependant le phở actuellement connu comme étant de Hà Nội (capitale du Vietnam) serait vraisemblablement d’origine de la ville de Nam Dinh, à une centaine de... [Lire la suite]
19 juin 2016

Briquets Flaminaire, Fête des pères et saucisses façon tagine au barbecue

En France, c'est le fabricant de briquets Flaminaire qui a l'idée, le premier en 1949, de créer une Fête des pères pour des raisons commerciales. Son directeur Marcel Quercia qui veut imposer son briquet au gaz dans l'hexagone, lance la Fête des pères en 1950, le troisième dimanche de juin, sur le modèle américain, avec le slogan « Nos papas nous l'ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ». La fête est officialisée par un décret de 1952 qui conserve la règle du troisième dimanche de juin. À cette occasion,... [Lire la suite]
22 mai 2016

De la saucisse dodue aux parfums des Mascareignes!

Les termes « saucisse » et « saucisson » sont dérivés du vieux français sausiche venant du latin salsus signifiant « salé ». Tout comme le pain, les galettes, les pâtés ou les boulettes, la saucisse est un mode de préparation et de transformation de la viande très ancien. Homère en parlait déjà dans l’Odyssée, et Cicéron s’en fait également l’écho. Il est probable qu'elle fut inventée dans une optique de préservation ou de commodité de transport de la viande, tel qu'en fut son usage dans l'Antiquité, ou simplement d'un principe... [Lire la suite]
19 mai 2016

Crabe mousse au citron vert, coriandre et pointes d'asperge pour des p'tits mousses qui n'avaient ja ja jamais navigué, ohé ohé!

Avec une saison très courte annonciatrice des beaux jours, l’araignée mousse est une gourmandise de printemps d’une belle fraîcheur iodée. C’est toutefois un crustacé qui se mérite car, après l’avoir glané au détour d’une forêt de laminaires à Camaret, il faut l’occire à la vapeur puis dépiauter ce diablotin rouge avec une patience d’ange, un maillet et une fourchette à crustacé … Certes, le crabe mousse est délicieux, partagé sans façon autour d’une tablée d’amis, avec du pain, du beurre demi-sel et un bon verre de... [Lire la suite]
20 avril 2016

Filets de poulet au citron vert, à l'ananas Victoria et au chutney de coriandre: tableau coloré dans le creux de l'assiette!

  Après un après-midi de travaux d’Hercule au jardin -déplacement de la sauge ananas très envahissante, débrouissaillage des rocailles, tentative de raisonner la glycine qui se réveille...- ou de retour d’un randonnée dans le bocage -à travers champs, puis landes et zones humides-, on s’attable au Gouezou autour d’un joli plat coloré et parfumé : de jolis filets de poulet marinés aux épices et cuits à l’étouffée avec une merveille des îles Mascareignes, un ananas Victoria doux et parfumé. Des... [Lire la suite]

31 mars 2016

Un tagine à quoi? La langue au chat? Langue de boeuf, oignons, citron confit et coriandre

Qu’est-ce qui est délicieux, économique et injustement oublié, relégué aux oubliettes de la cuisine d’avant-hier ? La langue au chat ? C’est cela ! Enfin presque. On l’a sur le bout de la langue ? Mieux vaut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de formuler sa réponse… Et pour délier les langues, lorgner du côté des bas morceaux… car c’est dans cette catégorie qu’on classe la langue, ici une belle langue de bœuf Black Angus, une langue qui a contribué à brouter les langues –euh… les landes ! ma... [Lire la suite]
24 mars 2016

Keftas de congre en tagine incongrue

  Dans la délicieuse galerie des animaux populaires, chéris du grand public, le congre n’a pas sa place. Il existe peu de posters, encore moins de porte-clés à son effigie, aucune vidéo bouleversante de ses facéties ne circule sur les réseaux sociaux, pas de peluches  attendrissantes dans les vitrines. On ne rêve pas non plus d’en faire son meilleur ami, ni de le croiser entre deux rochers à l’occasion d’une petite plongée en apnée dans les champs de laminaires… Le congre est laid, c’est un fait. Il serpente, l’œil... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 mars 2016

L'Ankou, la Gabelle et un filet mignon salé, séché aux épices

   « L’Ankou a deux pourvoyeuses principales qui sont : 1° La Peste (ar Vossen) ; 2° La Disette (ar Gernès, c’est-à-dire la Cherté).   Autrefois, il en avait une troisième : la Gabelle (ann Deok holen, le droit du sel). Mais celle-ci, la duchesse Anne en a purgé le monde. La duchesse Anne demeurait au château du Korrec, en Kerfot. Un jour, son mari lui dit : — La réunion des États va avoir lieu, il faut que je m’y rende. — Prenez garde à ce que vous y ferez. Surtout, n’imposez pas de nouvelles charges à la... [Lire la suite]
15 mars 2016

Kastell Délices, le festival du "do it yourself": aloo gobi et chutney de coriandre. Fait maison, of course!

Tournant résolument le dos à la société de consommation, le Festival Kastell Délices surfe sur la vague du fait-maison avec en toile de fond le partage des expériences et la diffusion des savoirs. Le dimanche dit de Pâques sera donc l’occasion de plonger dans les arcanes des brasseurs et les mystères des soins aux levains et d’échanger avec les druides du XXIème siècle : pétrir son pain, brasser sa bière, faire ses yaourts… Cette deuxième édition mettra ainsi de nouveau à l'honneur les brasseurs artisanaux, professionnels et... [Lire la suite]