07 juin 2016

Gourmandise pour tyrosémiophilistes: crème au camembert, au poireau nouveau et au curcuma!

      Au Gouezou, on a un rapport un peu particulier avec le fromage français emblématique qu’est le camembert. La faute, sans aucun doute, aux très curieux et discutables ornements qu’arboraient les poutres –recto verso tout de même- de tout le rez-de-chaussée de cette vieille demeure de 1648. Ces parures improbables dont les propriétaires précédents l’avaient affublée, nous les avons découvertes avec une considérable stupéfaction et un abyme de perplexité lorsque nous l’avons visitée la toute première fois, il... [Lire la suite]

20 mars 2016

Ananas au four, simple comme bonjour! Ananas rôti au coulis de caramel au beurre salé

  C'est une lichouserie déloyale, mais aussi absolue, totale et définitive. Petit dessert sans fioriture, bluffant, rapide et terriblement addictif, cet ananas rôti est redoutable car il a réponse à tous les alibis et conforte les pires mauvaises fois… On dévore ici bel et bien un fruit, très mûr, échappé d’un sort funeste (finir tristement à la poubelle), cuit dans son plus simple appareil (sans adjonction de sucre), sans surveillance particulière, en à peine le temps qu'il n'en faut pour l'enfourner. Le coulis de caramel... [Lire la suite]
30 décembre 2015

Une blanquette de veau aux couleurs du Gouezou

Entre bourrasques, rafales et averses, 2015 s’achève en fanfare avec la tempête Franck et on se retrouve, après avoir affronté les éléments au retour d’une belle randonnée sauvage, auprès du feu, entre amis, autour d’un grand classique de la cuisine bourgeoise, la blanquette de veau. Sans doute mis au point par François Marin, maître d'hôtel chez le maréchal de Soubise et auteur de l'ouvrage: "Les Dons de Comus ou les Délices de la table", en 1739, ce plat, qui navigue entre parquet encaustiqué et nappe à carreaux, apparaît donc au... [Lire la suite]
26 mai 2015

Boucle équestre autour du Lac du Drennec et petite mousse mûre et kiwi!

Bonne nouvelle pour les cavaliers ! Une toute nouvelle boucle vient d’être aménagée autour du Lac du Drennec pour permettre aux randonneurs et à leur monture de faire le tour du lac sous les frondaisons au fil d’un sentier dédié de 13 km. Une très belle boucle dont l’inauguration se déroulera le 6 juin. Le lac est une retenue artificielle et sa conception a obéi à un double intérêt, alimenter en eau potable la région brestoise et régulariser le débit de l’Elorn en fonction des besoins. Après 3 ans de construction, le... [Lire la suite]
22 mai 2015

Mousse de tomates et fleur de thym et une visite de la Maison Pénanault

Splendide manoir urbain de la fin du XVIe siècle dont la rénovation aura nécessité trois ans, la Maison Pénanault abrite aujourd’hui l’office de tourisme et le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP). Une visite guidée de ce bâtiment unique permet de découvrir un pan de l’histoire de Morlaix, notamment mercredi prochain en début d’après-midi. On découvre ainsi l’histoire de la Maison, son évolution au fil des siècles : sa place sur le port, son architecture, l’attribution des pièces au cours des... [Lire la suite]
12 mai 2015

Tro Oranjez ou circuit de la loutre et poulet à la vanille

Avec un dénivelé de 289 mètres, le Tro Oranjez -ou sentier de la loutre- , d’une 15.6 km, amènera les randonneurs du Tro Menez Are à longer l'Elorn dans sa partie la plus féérique. Dans cette vallée encaissée et boisée, on voyage hors du temps au royaume de la Loutre... Il faudra veiller à respecter sa tranquillité avant de poursuivre au fil des sentiers champêtres, des chemins creux ou serpentant dans les bois, des murets de pierres et des petits trésors de l'architecture… Au retour, fourbu mais ravi, s’attabler entre amis... [Lire la suite]

22 janvier 2015

Balade au fil du Stain et compote de poire au caramel beurre salé

  Sizun est traversée d´est en ouest par la rivière de l´Elorn qui prend sa source sur un versant sud des monts d´Arrée, à la limite des communes de Sizun, Commana et Botmeur. Deux ruisseaux et leurs affluents, le Stain au nord et le Kan an Od au sud, se jettent dans l´Elorn à proximité du bourg. Petite balade au fil de l’eau, alors que le soleil baigne encore d’une belle lumière blanche les sous-bois dénudés par l’hiver. Remonter donc le fil du Stain, turbulent affluent de l’Elorn, croiser les versatiles poulains qui... [Lire la suite]
01 janvier 2015

O-ni wa soto - fuku wa uchi! Dehors les démons! Qu'entre la chance! Tagliatelles pommes et foie gras pour l'année du mouton!

"L’histoire des étrennes est à la fois simple et compliquée. Simple, si l’on se borne à dégager le sens général de la coutume ; pour la comprendre, il suffit sans doute de retenir la formule du jour de l’an japonais : « O-ni wa soto - fuku wa uchi » (Dehors les démons ! Qu’entre la chance !). Comme l’année ancienne doit entraîner dans sa disparition le mauvais sort, la richesse et le bonheur d’un jour constituent un présage et presque une conjuration magique, pour que l’année nouvelle soit teintée des mêmes couleurs." (Claude... [Lire la suite]
24 décembre 2014

D'une légèreté elfique, la bûche à la mousse de pommes Germaine de Braspart, biscuit de blé noir et caramel beurre salé

"Noël ! la bûche est allumée ! Mais toi, tes destins vont finir : Allez, bonheur et souvenir, Cendre et fumée. Adieu, ma bûche de Noël : Tout rentre en terre ou monte au ciel. Noël ! la bûche est consumée !" (Gustave Nadaud, 1862) La coutume voulait que, la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche de bois franc, appelée bûche de Noël, et qu'on la rapporte à la maison en grande pompe. Le soir de Noël, le maître de maison la plaçait dans l'âtre, procédait à des libations, en arrosant le tronc d'huile, de sel et de vin... [Lire la suite]
23 décembre 2014

La dinde aux marrons façon Cendrillon: courge rôtie farcie dinde, châtaigne, pomme, cèpe, blé noir. Un conte de fée gourmand...

  La dinde aux marrons est grand classique des tables de fin d’année et les convives n’ont pas trop d’une année pour s’en remettre… Ici, en voici une version façon contes de fées : la dinde et les marrons, en compagnie d’une farandole de gourmandises (poireaux, cèpes, graines de blé noir, dés de pommes, épices…), cuisent dans le ventre généreux d’une courge étonnante, la galeuse d’Eysine, couverte de pustules comme une sorcière et qui cache une fine chair orangée, fondante et toute douce. Bref, une citrouille-carrosse de... [Lire la suite]