12 janvier 2019

Comment naissent et que mangent les dragons? Peut-être un quatre-quarts au blé noir, à l'orange amère et à la cannelle sauvage

Après le solstice d’hiver, si les jours rallongent très nettement, les températures entament une descente qu’on voudrait freiner  et les toitures du hameau scintillent d’humidité pailletée par le froid: pas de doute, l’hiver est là. On croise sans s’attarder les voisins transis, bonnet enfoncé et écharpe nouée, qui vaquent au minimum syndical des obligations extérieures : sortir puis rentrer les chèvres, ouvrir puis fermer le poulailler, fendre du bois puis le ranger. Mayonne avec son châle de laine noire qui enserre ses... [Lire la suite]

13 novembre 2018

Un Bleiz Rouz, un baleer bro et un dragon pour un far forn aux fruits rouges

C’était il y a longtemps, bien longtemps… En ce temps-là, il y avait peu de chasseurs mais beaucoup de loups dans les montagnes de l’Arrée, des loups féroces et toujours affamés qui égorgeaient joyeusement et engloutissaient avec enthousiasme quelques moutons paissant les bruyères, et faisaient parfois subir le même sort à une petite vache pie noir ou deux, ainsi que, de temps à autre, aux enfants qui les gardaient dans la lande rase et la montagne usée. C’était comme cela, on faisait avec, la vie était dure certes mais un... [Lire la suite]
03 août 2017

Tranches de dragon (ou de paleron) confit au kari Gosse, à la tomate ananas et à la cannelle pour sauroctones affamés

Il y a bien longtemps –et je parle d’un temps que les parents des grands-parents de vos arrière grands parents n’ont jamais connu- vivait sur un ruban de terre à peine détaché du continent un dragon absolument effrayant. Il était évidemment d’une taille défiant l’entendement, couvert d’écailles luisantes et ensorcelées d’un très joli vert de gris, hérissé d’une crête glaçante et tranchante comme un rasoir. Sa queue aux pointes acérées et empoisonnées fouettait l’air dans un sifflement strident, son regard brûlant flamboyait et de sa... [Lire la suite]