29 juin 2016

Tartelette psychédélique à l'estragon du Mexique, aux abricots rôtis et aux framboises pour voir la vie en rose!

   L’estragon du Mexique est une aromatique digne d’intérêt : outre son originalité sous nos latitudes –ce qui alimente donc une passionnante conversation entre botanistes néophytes, jardiniers amateurs et gourmands éclairés -, cette vivace offre une très belle floraison d’un jaune orangé éclatant, se consomme crue ou cuite, salée ou sucrée, feuilles ou fleurs, et rend heureux lorsqu’on en consomme des quantités déraisonnables… Egalement appelé estragon d’hiver, cet estragon doit sa désignation populaire un rien... [Lire la suite]

10 septembre 2015

Laideur de la lotte et joues de lotte sauce tomates, estragon du Mexique et baies roses de La Réunion

Laide est la lotte. C’est un fait. Ladite lotte est toutefois un délice. C’est ce paradoxe qui conduit les poissonniers à épargner les consommateurs en ôtant de leur vue l’épouvantable tête de lotte, tout en gueule, en dents et en mucus. Ce n’est sans doute pas pour rien qu’on l’appelle aussi crapaud de mer ou diable… Joufflue et disgracieuse, la lotte est nonobstant exquise et nous le prouve avec ces joues de lotte rôties, accompagnées d’une sauce onctueuse de tomates à l’estragon du Mexique et baies roses de La Réunion. Un riz... [Lire la suite]
16 juillet 2015

Où il est question de grand-mère et de confiture à l'abricot, aux amandes et à l'estragon du Mexique

  Peut-on être grand-mère et ne pas s’adonner au rituel des confitures en été ? Assurément oui. Mais, par pur plaisir, grand-mère ou non, apprivoiser tous les parfums, les saveurs et les couleurs de l’été, les emprisonner dans de jolis pots multicolores à offrir tout au long de l’année, reste un joli petit bonheur… Bassine en cuivre et cuillère en bois, clapotis des épousailles du sucre et des fruits, puissants parfums  investissant la maison, fier alignement des pots colorés, conception et collage appliqué, langue... [Lire la suite]
17 juin 2015

Abats pas rabat-joie et rognons de veau aux cèpes, Jurançon et risotto fèves, citron et estragon du Mexique...

Végétariens et vegans passeront sans doute leur tour et leur chemin, c’est certain et c'est leur droit. Les abats qui souffrent d’une image très dégradée sont devenus à l’instar de certains légumes oubliés des étrangers qu’on regarde d’un œil suspicieux et souvent ignorant… Qui sait encore aujourd’hui cuisiner et apprécier ces pièces délicates et puissantes qu’on ne trouve au demeurant que difficilement, presque sous le manteau ? A qui la faute ? Sans aucun doute à l’industrie agroalimentaire qui n’aime guère ces produits... [Lire la suite]