18 juillet 2018

La fée amoureuse, le prince un peu crétin et des fleurs de courgettes farcies au chèvre, à la sauge, au blé noir et au miel

« Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant » murmura Oscar Wilde qui connaissait peut-être l’histoire touchante de cette fée amoureuse… Il était une fois, il y a si longtemps que les parents des arrière grands-parents de vos arrière grands-parents n’étaient pas encore nés, une fée si belle que qui croisait son chemin demeurait heureux jusqu’au point du jour. L’éclat de ses yeux diffusait les lueurs de la lune et sa voix bruissait comme une harpe caressée. Vêtue d’un voile de rivière et coiffée d’un rayon de soleil levant,... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 mars 2018

Grands froids d'autrefois et une soupe aux légumes, au blé noir et au lard comme un kig ha farz

Les anciens du Gouezou gardent un souvenir cuisant des hivers très rigoureux de leur enfance. Dans les années cinquante, les seules « chaussures » pour aller à l’école étaient des sabots de bois ou « botoù koad » dont talons et semelles étaient cloutés pour retarder l’usure. Les femmes et les enfants portaient des chaussons dans leurs sabots. En revanche, la plupart des hommes ne les garnissaient que de paille ou de foin pour protéger leurs pieds nus. Les grands froids leur valaient d’autres misères, notamment à la gent féminine.... [Lire la suite]
24 février 2017

Le roi Portzmarch aux oreilles de cheval, une effilochée de queue de boeuf au blé noir

Il vous faut apprendre, je crois, Comment il était une fois ... un roi qui portait le nom de Marc’h, roi de PortzMarch. Marc'h signifie, comme vous le savez, cheval en langue bretonne. Ce roi Marc'h avait son palais à PortzMarch, près de Douarnenez. Marc'h, roi de PortzMarch, possédait un cheval comme jamais on n'en a vu et jamais on en verra de semblable en ce bas monde. Crinière au vent, il faisait des bonds si légers à travers les landes, par-dessus les montagnes, et d'un bord à l'autre des vallées, que ses sabots ferrés... [Lire la suite]
22 février 2017

Courge farcie au blé noir, au chèvre, au lard fumé et au poireau pour une veillée contée

« Après le dîner, le ventre tendu comme un tambourin, repu comme pataud, il [Robin Chevet] jasait volontiers, le dos tourné vers le feu, en écorçant du chanvre avec beaucoup de soin ou en arrangeant ses bottes selon la mode en cours... ; il chantait de façon très mélodieuse et selon les règles du savoir vivre quelque chanson nouvelle ; Joanne, sa femme, qui filait de l’autre côté, lui répondait de même. Le reste de la famille œuvrait, chacun à sa tâche : les uns réparaient les courroies de leurs fléaux, les autres fabriquaient... [Lire la suite]
04 novembre 2016

Les panna cotta au blé noir infusé dans du lait entier de Bretonne pie noir et gelée de pomme à la cannelle: c'est la rentrée!

Et voilà déjà les vacances de Toussaint derrière nous, trop vite passées à creuser les courges, à chasser les korrigans, à baratter aux moulins, à courir le bocage à la recherche de champignons et de châtaignes. La Cantine du Gouezou reprend du service auprès des candidates au concours de recrutement des professeurs des écoles… Avant de plonger toutes griffes et crocs dehors sur les subtilités de l’accord du participe passé ou affronter avec une belle sérénité les affres du théorème de Pythagore, on fond pour un dessert tout en... [Lire la suite]
16 février 2016

Potée du bout du monde: saucisses de Molène, chou de Lorient, carottes de sable, blé noir et oignons rosés de Roscoff

  Baisse des températures -qui sont tombées en dessous de 0 - et perspective d'un épisode neigeux: il n'en faut pas plus pour placer sur le poêle une confortable cocotte abritant une jolie potée qui bloblote gentiment en diffusant dans toute la maison de traîtreuses fragrances: chou de Lorient, carottes de sable, oignons rosés de Roscoff, saucisses de Molène, graines de blé noir de Sizun, lard fumé de Saint-Cadou... Un concentré de Finistère pour stagiaires méditerranéennes affamées. A dévorer de retour d'une petite balade... [Lire la suite]

06 septembre 2015

Variation breizh autour de la clam chowder: soupe de palourdes au blé noir, lard, pommes de terre, carottes et persil plat

Avec des cowboys plein les Monts d'Arrée, on ne pouvait, au Gouezou, pas passer à côté des gourmandises outre-Atlantique en furetant et en musardant, les sens en éveil au marché de Morlaix. Quelques palourdes sauvages de la baie de Morlaix, des pommes de terre, des carottes et l'extraordinaire persil plat de David de Commana et la poitrine salée, séchée et roulé de porc blanc de l'Ouest de Saint-Cadou... On a donc répondu à l'appel de la clam chowder de la côte Est dans une variation très breizh; soupe de palourdes au lard, aux... [Lire la suite]
04 juillet 2015

Le blé noir comme un Phénix: crème glacée de blé noir vanillée

Contrairement à ce que son nom laisse penser, le blé noir n'est pas une céréale mais une polygonacée, de la même famille que l'oseille ou la rhubarbe. Importé lors des croisades, il leur doit son nom de sarrasin, alors que la plante est originaire d'Asie, où elle a été domestiquée aux alentours de 2 600 avant Jésus-Christ. Cultivé dès le 12e siècle en Europe, le blé noir arrive en Bretagne au 15e siècle, et est popularisé par Anne de Bretagne. Sa culture se développe rapidement, tant il se plaît dans nos terres pauvres et acides.... [Lire la suite]
23 décembre 2014

La dinde aux marrons façon Cendrillon: courge rôtie farcie dinde, châtaigne, pomme, cèpe, blé noir. Un conte de fée gourmand...

  La dinde aux marrons est grand classique des tables de fin d’année et les convives n’ont pas trop d’une année pour s’en remettre… Ici, en voici une version façon contes de fées : la dinde et les marrons, en compagnie d’une farandole de gourmandises (poireaux, cèpes, graines de blé noir, dés de pommes, épices…), cuisent dans le ventre généreux d’une courge étonnante, la galeuse d’Eysine, couverte de pustules comme une sorcière et qui cache une fine chair orangée, fondante et toute douce. Bref, une citrouille-carrosse de... [Lire la suite]
07 décembre 2014

Des marchés de Noël en veux-tu, en voilà... et un hachis parmentier au poulet, blé noir et carottes

Il n’est pas trop tard pour aller profiter, entre deux discussions passionnantes avec des artisans et des créateurs d’un vin chaud brûlant d’épices à Hanvec ou encore à Daoulas. Bien loin des centres commerciaux, des grands magasins et des produits préemballés et formatés, une occasion de remplir la hotte du père Noël ou de se faire tout simplement plaisir –partant du principe qu’il n’y pas de mal à se faire du bien-. L’ancienne école de Daoulas ouvre donc par exemple bien largement ses portes aux artistes et artisans,... [Lire la suite]