26 septembre 2015

Au pays des kanndis: partager un velouté de tomates aux épices de tagine, herbes aromatiques près du kanndi de Rozonoual!

Dans le Léon, au nord du Finistère, le lin était blanchi en écheveaux de fil, alors que partout en Bretagne et ailleurs, on blanchissait la toile. Cette particularité s'est traduite par la construction d'édifices spécifiques : les « maisons buandières » ou « kanndi » en breton (de kanna, blanchir, et ti, maison). Ces buanderies ont été édifiées dans la campagne par les paysans qui s'affairaient aux diverses étapes nécessaires pour passer de la graine de lin à la toile. Leur propriété était souvent commune à plusieurs familles.... [Lire la suite]