10 juillet 2018

Le Gouezou dévoile aux coureurs du Tour de France le secret de l'élixir émeraude des fées du Yeun Helez au céleri sauvage

Et le Tour de France s’invita cette année encore sur le pas de porte du Gouezou… Contrairement à la plupart des grands évènements sportifs  comme la Coupe de monde de football qui se déploient dans des temples dédiés, le Tour de France déroule depuis 1903 ses forçats de la petite reine au cœur de la vie des gens ce qui en fait donc un évènement tout à fait différent, notamment sur le plan économique… Le Tour de France, contrairement à un championnat du monde ou un grand tournoi de foot, de hand ou de basket, ne peut faire... [Lire la suite]

21 juin 2018

Poulet tantad au lait, au citron, à la cannelle et à la sauge: c'est bientôt la Saint-Jean !

  Tantadou ou feux de Saint-Jean sonnent les trois coups de l’été, à Saint-Cadou et à Botmeur comme ailleurs ! Cette coutume immémoriale, qu’on retrouve un peu partout en Europe -comme au Moyen-Orient-, et notamment en Bretagne, plongerait ses racines dans le panthéon celte et les pratiques liées à la célébration des mystères de la nature : le soleil, la lune, les saisons, les récoltes, … Le solstice d’été, qui voit s’achever l’allongement des jours, s’installer l’été et le temps des moissons, est ainsi l’occasion... [Lire la suite]
08 mai 2018

La Résistance, une évidence à Trédudon-le-Moine, et un céleri-rave confit au citron, aux herbes et à l'huile d'olive

Bientôt trois quarts de siècle que la deuxième guerre mondiale s’est achevée qui éloignent de nous imperceptiblement les souvenirs sépias des anciens… Et pourtant, c’était hier. Si l’Histoire, la grande, celle avec un H majuscule, portée par les institutions, retiendra que les Sénans ont constitué un quart de la France résistante embarquée vers le Royaume-Uni dans le sillage de de Gaulle –ce qui vaudra à l’île de Sein de devenir une des cinq communes distinguées par le prestigieux titre de Compagnon de la Libération en 1946-, on... [Lire la suite]
29 avril 2018

Des hot-dog tout verts: incontournable persil plat!

« Entre l'histoire et la légende, je choisirai toujours la légende. » affirmait John Ford qui ne connaissait pourtant pas la Ferme Equestre Randoloisirs ni la Bande du Phare Ouest. « La Chevauchée Fantastique » se joue aujourd’hui et demain dans les Monts d’Arrée en bord d’Elorn aux airs de « Rio Grande». C’est une véritable « Charge Héroïque » à laquelle se sont pliés cavaliers et chevaux, partis à l’assaut d’obstacles improbables, de la traversée de « La Rivière de Nos Amours » à la tentative de maîtriser « La Flèche Brisée »... [Lire la suite]
15 janvier 2018

Pauvreté et précarité en littérature. Boulettes de porc et légumes, frites de polenta au romarin. Blue Monday.

Qui dort dîne, dit-on. Au-delà de l’allitération sonnante et du virelangue trébuchant, la réalité dont témoigne cet aphorisme s’impose cruellement aujourd’hui dans nos sociétés de l’abondance avec peut-être plus de violence sourde que dans les témoignages d’hier et d’avant-hier. Alors que s’estompent les ors des réveillons et que se prescrivent le mois du blanc et la folie virulente des soldes –plus fort que la grippe-, derrière la porte de certains de nos voisins, si pudiques, et de certains de nos amis, si discrets, se déploie... [Lire la suite]
25 avril 2017

Pesto de feuilles de moutarde: la moutarde nous monte au nez!

Alors que le thermomètre entame une chute vertigineuse, la température électorale monte résolument. On se croirait dans la cuisine de quelques Chefs, un soir de coup de feu : ça bouge, ça gigote, ça s’entrechoque, le ton et la mayonnaise montent. Le spectacle de cette comédie est singulier. On tente d’attirer les électeurs comme autant de moutons –chez moi, l’herbe sera plus verte !- et de les gaver comme des oies de promesses alléchantes –chez moi, c’est buffet à volonté !-. On saupoudre les engagements de zestes... [Lire la suite]

14 mars 2017

Osez Joséphine : conserves de sardines au citron confit

 « Debout ! les damnés de la terre ! Debout ! les forçats de la faim ! » C’est bien l'état de misère des salaires des grévistes alors que la livre de beurre coûtait la valeur de 10 heures de travail, le kilo de pain 1,25 et le litre de lait plus qu'une heure de travail de sardinière qui a généré la dure révolte des Penn Sardin au nombre desquelles figure la future première femme élue à l'échelle de la Bretagne, tous scrutins confondus, parmi la poignée de femmes élues pour la première fois en France, en 1925.... [Lire la suite]
17 janvier 2017

Huile d'olive parfumée à la clémentine et aux baies de passion: arômes et parfums emprisonnés!

  La clémentine serait le fruit d’une heureuse sérendipité, le résultat d’un bienheureux concours de circonstances, comme la découverte des Amériques, de la tarte Tatin ou de la pénicilline. Tout a commencé en Algérie, près d'Oran, à l'orphelinat de Misserghim des Pères du Saint-Esprit. Le Révérend Père Clément, directeur des pépinières de l'orphelinat, aurait réalisé vers 1900/1902 un semis de pépins dans le but d'obtenir des mandariniers. Un arbre se distingua parmi les plants obtenus. Isolé par le père Clément, il donna des... [Lire la suite]
13 septembre 2016

Jakez et le coco magique: houmous de Cocos de Paimpol!

Le Coco de Paimpol, emblématique des étés et des débuts d’automnes bretons, est un haricot demi-sec à écosser. Il se présente sous forme de gousses jaune paille à marbrures violettes, contenant des grains blancs et presque ronds. Riche en éléments minéraux et vitamine B1, il se consomme frais et est très apprécié des amateurs de cassoulet et navarins. Il a été introduit dans la zone maraîchère de Paimpol en 1928 par un militaire de la marine nationale revenu d'un périple en Amérique Latine, un certain Alban. Ce nouveau légume est... [Lire la suite]
07 août 2016

Pesto jovial et éphémère: courgette, sauge et chèvre

Gourmandise génoise joviale, le pesto chlorophyllé se prête à toutes les variations iconoclastes. Un dictionnaire génois-italien, de la fin du XIXe siècle, donne une définition du pesto, sensiblement la même qu'aujourd'hui. En dialecte génois, pesto se prononce « péstou » (participe passé du verbe génois pestâ, piler), le « o » se prononçant comme le « ou » français et cela a donné en Provence par transmission orale « pistou ». « Pesto : (traduit du génois) terme qui n'a pas d'équivalent précis en italien, est une sorte de sauce ou... [Lire la suite]