29 juin 2018

Les deux Fanch de Nestavel au Paradis, des panna cotta salées toutes fraîches et une salade croquante

Comment Potig de Nestavel entra-t-il au Paradis ? Voici une authentique énigme qui défraya bien longtemps la chronique des bords de l’étrange lac Saint-Michel. Fanch naquit à Nestavel Vihan au bord du lac, juste en face du Mont Saint-Michel. C’était un homme qui faisait honnêtement son métier de pêcheur, ramenant chaque jour au logis des paniers d’osier ruisselant, débordant de truites, de saumons et de brochets. Il vivait ainsi avec sa famille dans une bonne aisance, ne ménageant pas sa peine, ne médisant pas de ses semblables,... [Lire la suite]

21 novembre 2017

La panna cotta noisette, rhubarbe et angélique de Léonie

« Ô ma lumière, ne t'éteins jamais. Songe que sans toi, mon cœur ne serait que douleur et ténèbres. Aimer, c'est vivre, aimer, c'est voir, aimer, c'est être. » (lettre de Victor Hugo à Léonie d’Aunet) Voici venue au jour du monde la si jolie Léonie dans le creux des bras de Jeanne et Thomas. Nul doute que sa grande sœur Louise, exquise demoiselle, partagera jeux et secrets, mais aussi, un peu chipie, lui en fera voir de toutes les couleurs : c’est de bonne guerre et ça trempe le caractère ! Ces deux sœurs jolies partageront... [Lire la suite]
18 juillet 2017

Les petits pardons oubliés et flan à l'avoine

Pourquoi les Bretons éprouvent-ils depuis le XVème siècle cet impérieux besoin d'être pardonné? Si l'âme bretonne n'est pas plus pécheresse qu'ailleurs, édifices religieux, pardons et chants liturgiques en breton témoignent d'une ferveur particulière dont le souvenir est toujours bien ancré comme ici lors du pardon de Loc-Ildut à Sizun. Il se déroule autour d'une très jolie chapelle nichée dans un val verdoyant, construite au XIIème siècle par le comte du Léon dans une architecture de style gothique. Relancé par le curé de la... [Lire la suite]
06 juillet 2017

Bouillon de onze heures, soupe aux herbes et arsenic

On le sait, le génie breton –et celui des Bretonnes surtout- s’épanouit sur une palette infinie de domaines, de la littérature à la musique, en passant par la cuisine, la piraterie ou la pédagogie. Il n’y a donc pas de raison que le crime ne fasse pas partie des cordes à l’arc des Bretonnes. Sorcière dérangée, Hélène Jégado qui tutoyait l’Ankou, défraya la chronique de son temps et fut sans doute la plus grande tueuse en série française du XIXème siècle, la plus terrifiante meurtrière de tous les temps, reléguant dans l’imaginaire... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Frozen yoghourt au lait de Bretonne pie noir et vanille Bourbon: la climatisation de l'intérieur !

«Non, non !... Debout ! Dans l'ère successive ! Brisez mon corps, cette forme pensive ! Buvez, mon sein, la naissance du vent ! Une fraîcheur de la mer exhalée, Me rend mon âme... O puissance salée ! Courons à l'onde en rejaillir vivant ! » Paul Valéry, Charmes (1922), le Cimetière marin Alors que le mercure, narquois, frôle les 30 degrés à l’ombre et qu’une belle brise thermique balaie les Monts d’Arrée provoquant des risées sur le lac du Drennec, pause fraîcheur avec un thé glacé à la menthe-ananas et un frozen... [Lire la suite]