17 mars 2014

Au pays des kanndis, on mange une tarte au chorizo, tomates et poivrons confits, pignons de pain et parmesan...

La richesse du patrimoine bâti de Sizun et de Commana est en grande partie due à l’activité toilière de la région entre le XVème et le XVIIIème siècle. Enclos paroissiaux, architecture des maisons de tisserands –comme notre demeure du Gouezou- ou encore kanndis sont les traces de la prospérité du nord des Monts d’Arrée à cette époque. L’écomusée rouvre ses portes avec une très intéressante exposition qui témoigne jusqu’au 23 mars de cet âge d’or. Réalisée en collaboration avec l’association Lichen,  créée en 2004, cette... [Lire la suite]