14 novembre 2016

Marmelade de pomelos roses à la badiane pour une lune en périgée sur un ciel étoilé

La Pleine Lune de ce soir sera plus imposante que d'habitude. Ce sera la plus grande depuis celle du 26 janvier 1948, il y a 68 ans ! Techniquement, l'astre sera en périgée-syzygie, c'est-à-dire au point de son orbite elliptique le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). Et puisque pour Eluard « La terre est bleue comme une orange », un joli pamplemousse rosé comme une lune en périgée et un ciel étoilé de badiane : marmelade de pomelos roses à la badiane.   La... [Lire la suite]

10 août 2015

Les petits riens qui font tout: marmelade de poires à la vanille Bourbon

Un jour, Saint Pierre et Saint Paul, en balade dans les Monts d’Arrée et surpris par une belle pluie orageuse d’été, gagnèrent précipitamment le tout petit village de Botmeur non loin de la porte des enfers. Toutes les portes se fermaient devaient eux, sauf celle de Job, pauvre pilhaouer. Job ne possédait vraiment rien sauf peut-être un toit point trop étanche et une soupe point trop grasse. Cela suffit à contenter les deux saints, trempés comme des soupes. Séchés et repus, les hôtes du pilhaouer, sur le point de reprendre la... [Lire la suite]
21 août 2014

Invocations des mille saints de la Vallée des Saints pour une confiture pêches et nectarines aux épices douces

  C’est avec des nectarines plissées et des pêches fatiguées qu’on fait les meilleures confitures… Bien mûres, elles sont de bonne composition, enivrée des parfums de l’été et bien plus tentées d’être sublimées en marmelade ambrée qu’expédiées sans ménagement au fond d’une poubelle fétide. Donc, attention : transformation ! Cette jolie confiture de pêches et nectarines aux épices douces garnira de confortables tartines au petit déjeuner ou des crêpes à l’occasion d’un goûter impromptu au milieu des géants de la... [Lire la suite]
01 septembre 2013

Cueillette, glanage et grappillage: des mûres et de la confiture

En septembre, les paniers et les seaux sont de sortie pour organiser dans les règles une capture de l’été qui s’enfuit : épis de blé, de seigle et d’avoine glanés dans les champs, mûres et baies de sureau grappillées sur les talus que vont bientôt roussir les fougères aigle, tout cela dans l’attente des pommes qui jouent les prolongations sur les branches ployant sous un soleil plus bas. Les céréales nourriront les hôtes du poulailler et les petits fruits garniront les tartines du petit-déjeuner et du goûter. Le glanage et le... [Lire la suite]