23 mai 2018

Le Trans-Cordillère des Monts d'Arrée, la gare de Kerbrézel, des wraps de blé noir au chèvre rôti, au poulet et aux herbes

« Peut-être le bonheur n'est-il que dans les gares ? On a cherché longtemps, longtemps. » (Pérec) Pour la Bretagne, se déplacer semble avoir toujours été une obsession si l’on en juge sa diaspora semée aux quatre vents du monde. Sentiers et chemins, voies maritimes et quatre-voies, fleuves et canaux, gabarres et ferries, on en oublierait presque l’entrelacs de voies ferrées dont il ne reste guère aujourd’hui que les lignes TGV qu’aimante la gare Montparnasse. Et pourtant, il y eut autrefois, il n’y a pas si longtemps au fond,... [Lire la suite]

29 avril 2018

Des hot-dog tout verts: incontournable persil plat!

« Entre l'histoire et la légende, je choisirai toujours la légende. » affirmait John Ford qui ne connaissait pourtant pas la Ferme Equestre Randoloisirs ni la Bande du Phare Ouest. « La Chevauchée Fantastique » se joue aujourd’hui et demain dans les Monts d’Arrée en bord d’Elorn aux airs de « Rio Grande». C’est une véritable « Charge Héroïque » à laquelle se sont pliés cavaliers et chevaux, partis à l’assaut d’obstacles improbables, de la traversée de « La Rivière de Nos Amours » à la tentative de maîtriser « La Flèche Brisée »... [Lire la suite]
29 octobre 2017

Des simples pommes de terre rôties aux herbes de l'Arrée pour une Alouette comme une étoile filante...

« Dans les tourbières, Dans les bruyères, Vont les damnés. Vaines prières, Des cimetières De conjurés…   Des âmes pleurent, Des espoirs meurent Dans le néant. Des morts se leurrent, D’autres effleurent L’enfer béant ! Toute tristesse Devient détresse Dans les marais. Nulle tendresse, Nulle caresse N’y fut jamais. (…) Mon cœur s’abuse, Mon esprit s’use Et chaque soir Plus je m’accuse, Plus je m’excuse D’un grand espoir." (Le Chant des Marais, Fañch Abgrall) Il était une fois -en 1906 pour être... [Lire la suite]
13 juin 2017

Alliance franco-ottomane, Ambroise Paré, gouren et épaule de chevreau confite aux légumes et épices du soleil

A la suite d’un considérable embrouillamini qui, pour faire court, opposa François Ier et Soliman II le Magnifique à Charles Quint et Henry VIII, la Couronne de France dépêcha sur la côte nord du Léon menacée par les Anglois, trois jeunes Lieutenants, dont Monsieur de Rohan, et dans son sillage Ambroise Paré, habile et génial chirurgien, qui fit une relation circonstanciée de cette épopée en terre bretonne. Après avoir défait la flotte de la perfide Albion sans coup férir en 1543, les lieutenants du roi, jouant la carte de la... [Lire la suite]
07 août 2016

Pesto jovial et éphémère: courgette, sauge et chèvre

Gourmandise génoise joviale, le pesto chlorophyllé se prête à toutes les variations iconoclastes. Un dictionnaire génois-italien, de la fin du XIXe siècle, donne une définition du pesto, sensiblement la même qu'aujourd'hui. En dialecte génois, pesto se prononce « péstou » (participe passé du verbe génois pestâ, piler), le « o » se prononçant comme le « ou » français et cela a donné en Provence par transmission orale « pistou ». « Pesto : (traduit du génois) terme qui n'a pas d'équivalent précis en italien, est une sorte de sauce ou... [Lire la suite]
20 juillet 2016

Temps Fête à Douarnenez et falafels de petits pois et fèves à la taverne du Cachalot Assoiffé !

  Le temps est à la fête à Douarnenez qui prend le relais à peine la rade de Brest a vu s’égayer dans le goulet la flottille bigarrée comme une nuée d’écoliers après la sonnerie de la fin de l’école… Le Port du Rosmeur qui a accueilli cette myriade turbulente, colorée et hétéroclite de  papillons de mer célèbre cette année les trente ans de cette aventure maritime estivale. On y rêve cette année du Siècle des Lumières, on embarque des yeux ou vraiment sur la flottille du XVIIIème, au travers des histoires des... [Lire la suite]

30 mai 2016

Ouverture gourmande de la saison des barbecues! Saucisses maison façon chorizo porc, courgettes et herbes!

Avec les beaux jours, l’allongement des soirées ensoleillées et la perspective des transhumances annuelles, l’humain se rappelle au bon souvenir de ses vertueux ancêtres bio et adopte la chasseur-cueilleur attitude en allumant son barbecue. L’art de cuire la viande à l’aide du feu remonte aussi loin qu’aux origines de l’homme. Les techniques de cuisson ont ensuite évolué au rythme des civilisations humaines avec entre autres le barbecue. Le « barbecue » désigne en fait la cuisson lente de la viande au-dessus de braises... [Lire la suite]
30 décembre 2015

Une blanquette de veau aux couleurs du Gouezou

Entre bourrasques, rafales et averses, 2015 s’achève en fanfare avec la tempête Franck et on se retrouve, après avoir affronté les éléments au retour d’une belle randonnée sauvage, auprès du feu, entre amis, autour d’un grand classique de la cuisine bourgeoise, la blanquette de veau. Sans doute mis au point par François Marin, maître d'hôtel chez le maréchal de Soubise et auteur de l'ouvrage: "Les Dons de Comus ou les Délices de la table", en 1739, ce plat, qui navigue entre parquet encaustiqué et nappe à carreaux, apparaît donc au... [Lire la suite]
17 août 2015

Vêtements traditionnels et osso bucco de Bretonne pie noir à la sauge!

  Retour de plage ou de randonnée, le sourire aux lèvres… Devant une semaine qui s’annonce très belle, organiser, autour d'un petit verre de cidre fermier très frais et de petits roulés de blé noir à la truite fumée et au beurre miel et moutarde, un solide programme pour profiter des derniers jours de vacances sous le très joli soleil des! Et pourquoi pas, mercredi, un après-midi à la Maison Cornec de Saint-Rivoal ? De 14h à 18h, l'atelier "Savoir-faire" portera sur la couture: Karen... [Lire la suite]
11 juillet 2015

Keftas de veau Bretonne pie noir aux légumes: cap sur les îles du bout du monde!

Week-end paresseux sur les îles du Ponant du Nord Finistère…  Une véritable aventure à quelques encablures du nez du Finistère. Embarquer au départ de Brest reste une jolie partie de plaisir : embarquer à bord d’Enez Eussa III, s’accouder au bastingage alors que le bateau, larguant ses amarres du premier éperon près du quai Malbert, quitte le port de Brest la blanche et gagne la rade. Cap à l’ouest, vers le goulet. Laisser à tribord les petites cabanes de pêcheurs multicolores de Saint-Anne-du-Porzic, puis à babord plus... [Lire la suite]