26 septembre 2015

Au pays des kanndis: partager un velouté de tomates aux épices de tagine, herbes aromatiques près du kanndi de Rozonoual!

Dans le Léon, au nord du Finistère, le lin était blanchi en écheveaux de fil, alors que partout en Bretagne et ailleurs, on blanchissait la toile. Cette particularité s'est traduite par la construction d'édifices spécifiques : les « maisons buandières » ou « kanndi » en breton (de kanna, blanchir, et ti, maison). Ces buanderies ont été édifiées dans la campagne par les paysans qui s'affairaient aux diverses étapes nécessaires pour passer de la graine de lin à la toile. Leur propriété était souvent commune à plusieurs familles.... [Lire la suite]

23 septembre 2015

Eté indien emprisonné: confit de piment de Cayenne et huile d'olive pimentée

Le début de l’automne, loin des feuilles roussies qui s’envolent avec nostalgie, des jours raccourcis et des gelées matinales, c’est une explosion des trésors colorés de l’été indien : fougères rousses, landes violines, joyeux étals des maraîchers comme une palette impressionniste aux courges joufflues rouge orangé, dernières tomates rubis, poivrons et piments safran et garance… Et l’envie irrépressible d’arrêter le temps à quelques encablures du pas-de-porte d’un hiver qu’on boude. Flacons, fioles et petits pots entrent dans... [Lire la suite]
20 septembre 2015

Mener grand train avec des tartines de cocos de Paimpol à l'huile de romarin pimentée

  On imagine sans difficulté les longues discussions qui ont précédé le choix définitif d’un tracé pour la voie bretonne de chemin de fer au milieu du XIX ème siècle. Trois projets s’affrontaient : l’un économe par le centre de la Bretagne, l’autre par le Sud, le dernier par le Nord. C’est finalement ce troisième tracé qui l’emporte : solution plus coûteuse c’est également la plus judicieuse. Des ports comme Saint-Brieuc et Morlaix sont desservis, de riches régions agricoles comme le Trégor et le Léon sont traversées,... [Lire la suite]