12 septembre 2016

No pasaran! Poire pochée aux épices et crème soyeuse pralinée

    Toutes les enfances, mêmes infernales, ont un paradis. Qui peut tenir dans une poche de pantalon, comme un mouchoir. Les uns y essuient leurs larmes, les autres y gardent des odeurs, des parfums, y serrent comme des écureuils quelques menus trésors : un caillou, une queue de lézard ou d'orvet, quelques brins d'herbe, ce qui toujours pèsera plus dans la mémoire de l'homme que les livres, les cathédrales, tous les musées du monde.   Aussi vif que roux, les écureuils étaient considérés autrefois en Europe avec... [Lire la suite]