04 mars 2018

Lundi, des patates; mardi, des patates; mercredi, des patates... Pommes de terre et lard rôtis au bouillon de blé noir et citron

En dehors des céréales, les familles des Monts d’Arrée, et plus particulièrement la petite communauté paysanne du Gouezou, cultivaient des plantes fourragères : betteraves, rutabagas et panais. Dès le printemps, le fumier entassé dans la cour des fermes était chargé dans les charrettes et transporté dans les champs où on le déversait en petits tas distants de quelques mètres afin de l’épandre régulièrement sur le sol à la fourche. Ensuite venaient les labours au brabant tiré par un solide cheval placide –postier ou trait-. Puis la... [Lire la suite]

03 juillet 2015

Entre Terre et Mer: quand les paysans invitent les marins, c'est moules (orange et curry) frites !

Entre Terre et Mer, jusqu’à dimanche, une noria de voiles cachou, bises et blanches va sillonner la baie de Morlaix dans le jusant avant de profiter du flot pour remonter les méandres de la rivière de Morlaix. Une lumière dorée, un ciel cobalt, des eaux émeraude et turquoise... A terre, de Roscoff à Morlaix, une multitude d’animations qui témoignent de la nécessaire collaboration entre les gens de mer et les gens de terre autour de ce territoire qu’il est convenu d’appeler la ceinture dorée. Et de fait, avant d’atteindre la très... [Lire la suite]
08 février 2015

Balade le long du lit de la rivière de Morlaix et andouille chaude à la purée citron vanille

  Charcuterie un peu oubliée et certes un peu ingrate (ceci expliquant sans aucun doute cela), l’andouille crue est une véritable aventure, à plusieurs niveaux ! Pas facile à trouver, très longue à cuire, olfactivement assez puissante, l’andouille fraîche n’est pas d’une apparence glamour non plus, ni crue, ni cuite. C’est dire si les fées ne se sont pas penchées sur son berceau. La rebelle n’en a que faire et s’offre à qui sait l’apprécier : le résultat de longues heures de cuisson, à petits bouillons dans une... [Lire la suite]
02 février 2015

Un gratin de pommes de terre, tout simple et réconfortant, en regardant la neige tomber...

  La neige est annoncée et le froid a pris ses quartiers sur les Monts d’Arrée… L’aube et la grêle blanchissent la campagne depuis quelques jours… L’herbe craque sous les pas dans les chemins et une bise coupante, déferle de la baie de Morlaix, au nord, cisaille le souffle. C’est normal, c’est l’hiver ! De retour d’une belle mais courte balade dans la lande desséchée par le vent de noroît, plonger une cuillère impatiente dans un gratin de pommes de terre tout simple : des pommes de terre, du lait entier, du... [Lire la suite]
10 août 2014

L'aligot du Gouezou ou quand la tome fraîche de l'Aubrac rencontre une petite bouillie de blé noir...

  Quand une vache Aubrac rencontre une vache bretonne pie noir et une vache froment du Léon, de quoi peuvent-elles bien parler ? De leur pérennité assurée grâce à l’opiniâtreté de quelques irréductibles passionnés assurément… « La vie de l'homme est une chasse au bonheur. Parmi ces bonheurs, l'exercice de la gourmandise est l'un des plus importants. Un pays vaut surtout par les joies qu'il procure à ses habitants et à ceux qui le visitent. La gastronomie, c'est-à-dire l'art qui satisfait la gourmandise, représente un pays... [Lire la suite]
23 mars 2014

Pommes de terre gratinées au Milin Goz, à l'andouille de Guéméné, aux oignons caramélisés et herbes fraîches... Alea jacta est.

« A voté ! » Alea jacta est … Pour célébrer le sentiment d’avoir fait le bon choix pour la communauté de Sizun en ayant glissé le bon bulletin dans l’urne municipale, un solide repas dominical s’impose, composé (presque) exclusivement de produits des monts d’Arrée. Des pommes de terre du Gouezou gratinées au four et garnies d’andouille de Guéméné (bon, d’accord, rien à voir avec les monts d’Arrée mais on adore ça), de poitrine fumée de porc blanc de l’ouest de la ferme du Kleuz, d’oignons rosés de Commana... [Lire la suite]
03 février 2014

Un parmentier de canard confit, compote de pommes, purée pommes de terre et blé noir contre une vague scélérate!

.   Une vague d’au moins quatorze mètres a été enregistrée par une bouée de houle au large d’Ouessant ce week-end. L’équivalent d’un immeuble de cinq étages qui se promène sur le courant du Fromveur en mer d’Iroise et se fracasse en ricanant sur les îles et la côte. Pour échapper à cette vague scélérate, claquemurons-nous à l’abri du granit et des ardoises, blottissons-nous au coin de l’âtre et partageons un parmentier de canard confit, compote de pomme et purée de pommes de terre et blé noir. Il ne peut plus rien nous arriver... [Lire la suite]