12 janvier 2019

Comment naissent et que mangent les dragons? Peut-être un quatre-quarts au blé noir, à l'orange amère et à la cannelle sauvage

Après le solstice d’hiver, si les jours rallongent très nettement, les températures entament une descente qu’on voudrait freiner  et les toitures du hameau scintillent d’humidité pailletée par le froid: pas de doute, l’hiver est là. On croise sans s’attarder les voisins transis, bonnet enfoncé et écharpe nouée, qui vaquent au minimum syndical des obligations extérieures : sortir puis rentrer les chèvres, ouvrir puis fermer le poulailler, fendre du bois puis le ranger. Mayonne avec son châle de laine noire qui enserre ses... [Lire la suite]

19 décembre 2016

Le blé noir comme un phoenix: quatre-quarts marbré et cacaoté au blé noir torréfié

 Cantonner le blé noir aux seules crêpes éponymes est une erreur très regrettable. Car le sarrasin, plein de ressources et d’impertinence, a bien très bien négocié son retour flamboyant dans les champs et sur nos tables ! On l’invite bien volontiers tous les ans au beau milieu du jardin des aromatiques du Gouezou pour ses longues tiges rosées graciles, ses fleurs crème très mellifères et ses jolies feuilles en forme de cœur. On l’apprécie aussi en petits champs ivoire ondulant à la fin de l’été tout autour du hameau. Et... [Lire la suite]
01 novembre 2016

Un quatre-quarts marbré à la farine de blé noir torréfiée pour septs Saints lichous

Le Tro Breiz invite à vénérer sept saints en leurs évêchés respectifs : Paul Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Tugdual à Tréguier, Brieuc à Saint-Brieuc, Malo à Saint-Malo, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper. On les appelle « les Sept Saints Fondateurs de la Bretagne » parce qu’ils furent, entre le Ve et le VIIe siècle, les premiers évangélisateurs de la terre armoricaine. Deux d’entre eux (Patern et Corentin) sont autochtones. Les cinq autres sont venus du pays de Galles, en Grande Bretagne, avec la vague... [Lire la suite]