21 novembre 2017

La panna cotta noisette, rhubarbe et angélique de Léonie

« Ô ma lumière, ne t'éteins jamais. Songe que sans toi, mon cœur ne serait que douleur et ténèbres. Aimer, c'est vivre, aimer, c'est voir, aimer, c'est être. » (lettre de Victor Hugo à Léonie d’Aunet) Voici venue au jour du monde la si jolie Léonie dans le creux des bras de Jeanne et Thomas. Nul doute que sa grande sœur Louise, exquise demoiselle, partagera jeux et secrets, mais aussi, un peu chipie, lui en fera voir de toutes les couleurs : c’est de bonne guerre et ça trempe le caractère ! Ces deux sœurs jolies partageront... [Lire la suite]

24 juin 2016

Panna cotta des fées aux fleurs de sureau et compotée de rhubarbe et d'angélique pour une "Mystérieuse forêt"

  Tour à tour fée Morgane, Viviane ou Mélusine, Aïcha est une artiste presqu’îlienne qui respire dans l’onde, joue sous les frondaisons et capture dans le secret de sa camera obscura des ambiances particulières, naturalistes et éthérées mais ancrées dans un humus puissant. Son œil comme son doigt emprisonnent ainsi des atmosphères jade et cobalt dans les laminaires ondoyants comme des brumes émeraude et des ombres anisées dans l’intimité des sous-bois de Landevennec… Tout est prétexte à un joli voyage poétique et rêvé au fil... [Lire la suite]
20 juin 2016

Passe-moi la rhubarbe, je te passerai l’angélique: petite compote de rhubarbe et d'angélique

    En dépit d’une présence remarquée dans les tartes, les crumbles et les confitures, la rhubarbe n’est pas un fruit mais un pétiole qui a réussi. Ce végétal bien planté, originaire d’Asie, est une plante rustique et vivace, odorante, imposante, elle peut atteindre jusqu'à 3 mètres de haut et ses feuilles larges, lobées, dentées, ondulées 75 centimètres de large. Majestueuse, décorative, elle peut être cultivée comme plante ornementale. Attention toutefois, ses feuilles très riches en acide oxalique sont assez... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juin 2016

Redorer le blason du boudin noir: parmentier de boudin au blé noir, rhubarbe et compote d'oignons rosés de Roscoff.

  « Quel animal admirable que le cochon ! Il ne lui manque que de savoir faire lui-même son boudin. » (Jules Renard) Aucune fée ne s’est penchée sur le berceau de cette spécialité charcutière… Disgracieux dans sa dénomination comme dans son aspect, le boudin fait encore aujourd’hui se bidonner des brassées de garnements et froncer le nez d’une bonne partie des convives. Au dernier sondage réalisé à la cantine du Gouezou, 50 % des hôtes ont déclaré détester le boudin. La faute encore une fois à des réminiscences... [Lire la suite]
07 octobre 2015

La panna cotta de Quentin au miel de Judée et à la rhubarbe vanillée !

Pour accueillir un petit Quentin qui a vu le jour au tout premier jour d'octobre, une petite crème toute blanche, une panna cotta des Monts d’Arrée au lait entier de Bretonne pie noir, au délicieux et très crémeux miel de Judée (un grand merci à Alain) et à la compote aigrelette de rhubarbe adoucie d’une touche de vanille Bourbon : voilà un dessert très rafraîchissant sous le blanc soleil d’octobre… Une gourmandise soyeuse et parfumée  pour accueillir une nouvelle petite vie…  Que sa maman Virginie, lichouse... [Lire la suite]
16 septembre 2015

Transformation des trésors d'automne: chutney de rhubarbe, potimarron, miel de ronces et framboises séchées

Avec la fin de l’été, on récolte avec gourmandise les derniers trésors du jardin, on échange ses trésors avec les voisins, on cherche des débouchés aux grands paniers de fruits et de légumes qui atterrissent dans la cuisine. Variation automnale autour des chutneys avec cette fois-ci, une version aigre-douce, acidulée et épicée: chutney de rhubarbe, potimarron, framboises séchées, miel de ronces et une pointe de massalé de La Réunion...   Pour une demi-douzaine de petits pots : 700 gr de rhubarbe du jardin 300 gr de... [Lire la suite]

20 juin 2015

C'est l'été: verrine toute fraîche, compote acidulée de rhubarbe vanillé et mousse glacée ivoire au chocolat blanc

Fête de la musique et des papas, ce week-end qui sonne les trois coups de l'été sous un très joli soleil sera l'occasion de réaliser cette jolie verrine très fraîche et tout en contrastes: soyeux, acidulé, coloré, frais, doux, parfumé!  Une compote acidulée de rhubarbe du jardin à la vanille sous une mousse glacée ivoire au chocolat blanc et un coulis impertinent de framboises et de cassis du verger. C'est l'été! Pour 6 verrines musiciennes:   Pour la compote acidulée: 1 kg de tiges de rhubarbe du jardin 50 gr... [Lire la suite]
03 mai 2015

Le far d'Aïcha à la rhubarbe et au caramel beurre salé: remède à la mélancolie, exhausteur de bonheur!

Joli rencontre au Gouezou aujourd'hui... Dessert -ou collation- vite réalisé, le far se prête à toutes les variations, jusqu’aux plus iconoclastes. Ici, une petite fantaisie avec du pralin de pistache, de la compote de rhubarbe du jardin et un petit pot de caramel au beurre salé. Voici le far d'Aïcha, remède à la mélancolie, exhausteur de bonheur!     Pour 4 gourmands  2 gros œufs du poulailler 80 g de sucre de canne complet 20 g de pralin de pistache 125 g de farine ½ litre de lait entier cru bio de... [Lire la suite]
28 juin 2014

Tartelettes à la rhubarbe et aux épices douces: à partager si on est bien élevé!

Un joli bouquet de tiges de rhubarbe et quelques épices : et voilà un tea time so bristish qui se dessine avec des tartelettes croquantes et fondantes qu’accompagne un earl grey brûlant. Malgré des atours d’outre-Manche, ces délicates pâtisseries formidablement parfumées sont pourtant estampillés « Monts d’Arrée », avec la rhubarbe de chez David Aubry des Jardins de Kervelly à Commana et les noisettes et les œufs du Gouezou.   Pour deux tartelettes qu’on partagera volontiers si on est bien élevé :   ... [Lire la suite]
19 mai 2014

Fleurs de sureau et rhubarbe pour un crumble parfumé...

Le sureau est un arbuste étonnant ! Sa floraison est le signal de l´été qui arrive : on assiste en ce moment à l´explosion d'inflorescences sur les talus, le long des chemins, dans les terres comme sur le chemin des douaniers au bord des falaises. Et la fleur de sureau dégage un parfum d´eau de rose, de vendanges tardives, de litchi. La cueillette doit se faire lors d´un chaud après-midi et il faut faire vite car les fragrances sont éphémères… Une fois collectées, ces fleurs parfument délicatement les desserts... [Lire la suite]