31 juillet 2018

Max Jacob, les Moines Rouges, et un dîner en terrasse avec un chutney d'abricot au romarin

« Je suis un petit vieux bonhomme chauve, coquet, aimable, très raide au fond, très catholique, torturé par les péchés, buveur, bien portant, vantard, gaffeur, susceptible, astrologue assez bête, amoureux, aimant les petites gens et ne fréquentant hélas que les grands. » (Max Jacob, Autoportrait de 1933). Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob a promené son innocence canaille en terre de poésie. Né en 1876 à Quimper dans une famille de d’artisans tailleurs dont le père invente les... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mai 2018

Le Symbole, l'Humiliation, la Délation et un petit crottin de chèvre confit et rôti aux herbes et au miel...

La parole, c’est le pouvoir; prendre la parole, c’est prendre le pouvoir. L’unanimité des témoignages ne laisse aujourd’hui aucun doute : sous la IIIème République, l’obligation scolaire dans la Bretagne profondément rurale va de pair très étroitement avec l’interdiction de parler le breton à l’école, et ce dès la fin du XIXème siècle. On assiste dès lors à l’émergence de l’école de l’humiliation et de la délation. En effet, face aux bretonnants immensément majoritaires dans cette Bretagne très rurale de la fin du grand siècle,... [Lire la suite]
15 janvier 2018

Pauvreté et précarité en littérature. Boulettes de porc et légumes, frites de polenta au romarin. Blue Monday.

Qui dort dîne, dit-on. Au-delà de l’allitération sonnante et du virelangue trébuchant, la réalité dont témoigne cet aphorisme s’impose cruellement aujourd’hui dans nos sociétés de l’abondance avec peut-être plus de violence sourde que dans les témoignages d’hier et d’avant-hier. Alors que s’estompent les ors des réveillons et que se prescrivent le mois du blanc et la folie virulente des soldes –plus fort que la grippe-, derrière la porte de certains de nos voisins, si pudiques, et de certains de nos amis, si discrets, se déploie... [Lire la suite]
18 novembre 2017

La jolie tarte InnerMoon, musicale et gourmande, aux pommes et au romarin!

Il y a des rencontres… improbables. Il y a des fusions… à l’unisson. Il y a des projets… passionnés. Avancer. Mettre un pied devant l’autre. Comme les paroles rencontrent la musique, Mikaela et Gildas se sont croisés au pays de la chanson. Elle, la voix profonde et légère, ancrée des deux pieds nus dans le sol ; lui, caressant les cordes de sa guitare des ongles et de la pulpe des doigts. De cette fusion musicale est né à l’unisson InnerMoon, un étonnant duo au répertoire vibrant, de couplets en refrains, de reprises en... [Lire la suite]
29 octobre 2017

Des simples pommes de terre rôties aux herbes de l'Arrée pour une Alouette comme une étoile filante...

« Dans les tourbières, Dans les bruyères, Vont les damnés. Vaines prières, Des cimetières De conjurés…   Des âmes pleurent, Des espoirs meurent Dans le néant. Des morts se leurrent, D’autres effleurent L’enfer béant ! Toute tristesse Devient détresse Dans les marais. Nulle tendresse, Nulle caresse N’y fut jamais. (…) Mon cœur s’abuse, Mon esprit s’use Et chaque soir Plus je m’accuse, Plus je m’excuse D’un grand espoir." (Le Chant des Marais, Fañch Abgrall) Il était une fois -en 1906 pour être... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Prestige et ensorcellement des crêtes de l'Arrée, cheesecake aux herbes des landes et tomates confites

Les landes de l’Arrée sont « le pays de prédilection de l’ajonc, du genêt, de la bruyère, du thym et de toute la minuscule flore aromatique des terres pauvres. » A ceux qui pensent qu’elles sont stériles, Anatole Le Bras, dans La Bretagne (1928), rétorque par la profusion et l’exubérance : "A la saison tiède, l’atmosphère est saturée de subtils arômes qu’elles exhalent, de ces « odeurs fines » si vantées par les auteurs de nos chansons populaires et qui sont proprement le parfum de la Bretagne, l’essence... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 octobre 2016

Confit de tomates rôties à l'huile d'olive, à la sauge, au romarin et à la sarriette: été emprisonné!

  La tomate est le premier fruit produit dans le monde et le deuxième légume le plus consommé, juste derrière la pomme de terre. Elle est loin l’époque de son arrivée en Europe au XVIème siècle où la tomate, encore parée d’une robe couleur or, était considérée comme un ornement voire un aphrodisiaque un peu magique. Elle pâtissait alors de la réputation sulfureuse de ses proches cousines de la famille des Solanacées : la mandragore ou la belladone. Le nom de "tomate" est une déformation du mot inca tomalt car ce fruit... [Lire la suite]
02 septembre 2016

Haricot de mouton aux cocos de Paimpol et une fable philosophique au coeur de la bergerie...

  C'est un coup de vent qui lui a apporté sa couronne, une bourrasque facétieuse et aléatoire, comme un coup du sort. Cela ne va pas empêcher Louis 1er, roi des moutons, de devenir un souverain, un vrai, avec un sceptre pour gouverner, un trône pour rendre la justice et «un grand lit de roi pour que tout le monde assiste à son coucher»... Ce bon roi va vouloir de temps en temps s'adresser à son peuple et aussi, pour occuper ses journées, aller à la chasse au lion. Puis faire marcher son peuple au pas, et pire encore. Cette... [Lire la suite]
27 août 2016

Dessine-moi un mouton ! Des boulettes persanes de brebis au citron séché, à la cannelle, aux raisins et aux noix

« Brasparts, sur ta lande Brasparts sur ta montagne noire Il n'y a pas une maison autour du marais Et sur la route des monts d'Arrée La nuit, l'hiver, pas même de brigands Pas une voiture, pas un passant C'est l'heure des moines rouges ! » (Max Jacob) C’est dans le midi des Monts d’Arrée, à Brasparts, que Cécile et Clément ont donné naissance à la Bergerie de Squiriou, conduite en agriculture biologique, dans un paysage paisible de collines couvertes de bois, de landes violines ou de riches cultures, de vallées... [Lire la suite]
25 juin 2016

Fêtons tout! Tomates cerise confites pour des cannelés apéritifs aux tomates confites, au chèvre et à la sauge! Yech'ed mat!

  Et voici la saison des apéritifs qui viennent clore en terrasse et de façon gourmande et festive les fruits d’une année de labeur : trinquons aux concours décrochés, aux diplômes obtenus, aux menus évènements du quotidien qui cimentent nos rapports aux autres (anniversaires, fêtes religieuses, réussite scolaire, évolution professionnelle, etc.) et au bonheur de partager ensemble tout simplement un joli moment d’amitié… Foins des produits d’industrie ! Sablons de bonnes bouteilles en compagnie de gourmandises... [Lire la suite]