15 juillet 2016

La rade de Brest aux allures de baie d'Ha Long: sampan, jonque et banh bao à la coriandre vietnamienne

Voyage en baie d’Hạ Long, ce qui en vietnamien signifie « descente du dragon ». Une jolie légende raconte que le paysage exceptionnel de cette baie est dû à un dragon, être merveilleux et bénéfique au Viêt Nam, qui serait descendu dans la mer pour domestiquer les courants marins. Se débattant, il aurait ainsi entaillé la montagne avec sa queue. Et comme le niveau de l'eau serait monté, seuls les sommets les plus élevés auraient émergé… Donnons à la rade de Brest des allures de baie d'Along en grignotant, les pieds clapotant... [Lire la suite]

27 avril 2015

Soupe pho au boeuf Bretonne pie noir: de la baie d'Along aux monts d'Arrée

Après un début d’été en fanfare qui a fait long feu, le temps s’est considérablement rafraîchi mais toujours sous un très joli soleil ! Pour patienter avant le retour de la chaleur, une soupe aux parfums d’ailleurs mais aux produits d’ici s’impose. Cet incontournable de la cuisine vietnamienne, dont je vous ai déjà proposé la version au poulet (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/01/03/31250006.html ) se décline dans cette version au bœuf dans toutes les rues et les villages de l’ancienne Indochine. ... [Lire la suite]
25 février 2015

Crevettes sautées au poivre timut et ananas Victoria: un aller simple pour les Mascareignes!

  Fête vietnamienne du Têt ou nouvel an chinois, toutes les occasions sont bonnes au mois de février, alors qu’on se languit de la lumière et des couleurs, de mettre du soleil et des parfums d’ailleurs dans les assiettes. Certes, le bilan carbone en prend un coup, car on ne trouve pas de crevettes géantes tigrées en baie de Morlaix et on peine à obtenir des ananas Victoria corrects dans les Monts d’Arrée. Imaginons donc que crevettes, ananas et poivre timut ont partagé un même billet d’avion… Quoiqu’il en soit, cette belle... [Lire la suite]
03 janvier 2015

Soupe pho ga: poulet, champignons parfumés, épices et Indochine...

C’est une recette d’avant-hier, enfermée précipitamment dans une malle coloniale, embarquée à bord d’un paquebot qui a traversé l’Océan Indien, remonté la mer Rouge – dans le sillage d’Henri de Monfreid-, fait sans doute escale à Djibouti, puis passé le canal de Suez avant d’attaquer la dernière ligne droite et de traverser la Méditerranée pour débarquer sur le port de Marseille. Cette malle, et tant d’autres, a été chargée dans le train jusqu’à Paris, puis Brest, au bout de ce côté du monde. La métropole, pas encore relevée des... [Lire la suite]