02 avril 2015

Entremets à la semoule et myrtilles, coulis de mûres. Et des fleurs de sous-bois.

Petit dessert lacté rafraîchissant, ce petit gâteau de semoule aux myrtilles et au coulis de mûres est une véritable consolation face au mercure qui refuse de s’envoler… Au retour d’une belle ballade à la recherche des jonquilles botaniques et des premières jacinthes des bois, une douceur soyeuse et acidulée. Même si on triche un peu avec des fruits sortis du congélateur. La cueillette au jardin n'est que partie remise. Pour 6 gourmandes et un gros bouquet de fleurs de sous-bois: ½ litre de lait entier cru et bio de vache... [Lire la suite]

29 mars 2014

Couscous des monts d'Arrée (même pas peur!)

Passer du temps au jardin pour préparer la suite du printemps et l’été fait partie des rituels qui installent les beaux jours. On perd une heure de sommeil fin mars avec le passage à l’heure d’été, mais c’est pour la bonne cause car dès demain soir le soleil couchant accompagnera l’apéritif et le dîner… Même s’il fait encore un peu frais, on se prend à rêver de grillades et de repas sur la terrasse, sous la glycine, entouré des hortensias, des azalées et des rhododendrons. Pour patienter, variation autour d’un couscous coloré et... [Lire la suite]
11 février 2014

Tagine d'agneau aux dattes et aux noix. Et des primevères dans le jardin.

  C’est bientôt le printemps ! Du moins, c’est ce qu’on voudrait bien maintenant les nappes phréatiques ont fait plus que le plein… Et à quelques jours de la Saint Valentin, les premiers signes du printemps apparaissent : primevères, pensées, violettes. Les bulbes se préparent, tout comme les camellias, les rhododendrons et les azalées. On a même vu du soleil !   Tagine d’agneau aux noix et aux dattes pour 4 personnes   500 g d’épaule d’agneau 300 g de dattes dénoyautées 200 g de noix -... [Lire la suite]
15 octobre 2013

Keftas parfumés: encore du soleil dans l'assiette!

Insidieusement, par petites touches impressionnistes, l’automne s’installe. Il y avait bien depuis quelques temps des indices concordants : l’apparition des belles courges joufflues sur les étals, les timides gelées au petit matin, les pommes et les châtaignes, les cèpes qui s’invitent dans les sous-bois… On ne voulait pas vraiment y croire. Rien de franchement désagréable si ce n’est le mercure qui chute chaque jour un peu plus, le jour qui tarde à poindre alors qu'il faut se lever, qui se couche en catimini alors qu'on a... [Lire la suite]