SAM_0253

Une belle brassée de feuilles d’épinards bien craquantes, luisantes et d’une redoutable fraîcheur ! Les légumes d’Aurélien de Biodivy appellent une préparation simple et pleine de goûts. Une tarte célèbrera donc le mariage des épinards, du blé noir et de l’andouille. Popeye n'a donc en effet qu'à bien se tenir!

SAM_0250

L'épinard (Spinacia oleracea) est une plante potagère, annuelle ou bisannuelle, de la famille des Chénopodiacées. Originaire de l'Iran (il tire son nom du persan اسفناج āsfanāǧ), il est aujourd'hui cultivé dans toutes les régions tempérées pour ses qualités nutritionnelles. Il a été introduit en France au début du XIIe siècle, puis à la Renaissance, popularisé par Catherine de Médicis.

Tout le monde le sait, l'épinard est célébré dans la bande dessinée Popeye comme un légume riche en fer, qui donne sa force au héros, bien qu'en réalité sa teneur en fer ne soit pas particulièrement élevée. Mais on lui pardonne parce qu'il est tout simplement bon (et c'est tout ce qu'on lui demande au fond!).

L'épinard est une plante dioïque, c’est-à-dire que des pieds différents portent soit des fleurs mâles soit des fleurs femelles.

La pollinisation se fait par le vent (anémogame) et le pollen, très petit et léger, se transporte sur des kilomètres. Ceci explique pourquoi les fleurs sont elles-mêmes petites et vertes, ne cherchant pas à attirer les insectes pour sa reproduction.

Ses feuilles, lisses ou cloquées, sont d'un vert foncé.

Allons-y pour cette tarte hivernale!

 

SAM_0248

Pour la pâte à tarte de blé noir :

60 g de farine de blé noir complète

60 g de flocons de blé noir

60 g de farine de froment

40 g de beurre demi-sel

10 cl d’eau

 

SAM_0257

Pour l’appareil épinard-crème

500 g de feuilles d’épinards

Une noisette de beurre demi-sel

1 œuf

150 g de crème fraîche crue

Un tronçon d’andouille (environ 150 g)

Noix de muscade

Poivre du moulin

 

Préparer la pâte de blé noir en mélangeant du bout des doigts ou au robot pâtissier les différents ingrédients en commençant par les éléments secs puis en rajoutant le beurre puis l’eau. Laisser reposer la pâte au frais (sous un torchon ou en la filmant).

Equeuter les épinards puis les laver et enfin les passer à l’essoreuse à salade. Faire revenir les épinards dans la noisette de beurre et laisser « tomber » les feuilles (elles vont s’affaisser et rendre leur eau de végétation) à feu doux à moyen. Laisser perdre un peu de chaleur à découvert.

Foncer un moule à tarte ou un cercle. Préchauffer le four (180° chaleur tournante).

Mélanger au fouet la crème, l’œuf et les épices (muscade et poivre) dans un grand saladier. Ajouter les épinards et mélanger. Couper l’andouille en tranches et les disposer sur le fond de tarte cru. Recouvrir du mélange épinards et crème. Enfourner 40 mn.

Servir avec une petite salade de saison (par exemple la mâche d’Aurélien, présent le mercredi matin et le samedi matin sur le marché de Sizun mais aussi sur le joli petit marché bio de Châteaulin le mercredi après-midi). L’assaisonner d’un mélange d’une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, d’une cuillère à soupe de réduction très courte de jus de pommes artisanal, d’un filet d’huile neutre, d’une pincée de fleur de sel et d’un voile de poivre du moulin. A la mandoline, émincer une petite pomme acidulée (et la citronner). Assembler la salade : mâche, fines tranches de pommes citronnées et sauce. Un joli contraste avec la tarte brûlante !