GOUEZOU

12 août 2016

Gouezou, c'est quoi? c'est où?

  Aux portes des monts d’Arrée et du Parc Régional d'Armorique, au cœur du circuit des enclos paroissiaux, à la croisée des chemins de randonnées pédestres et équestres, à vingt minutes des "Vieilles charrues" de Carhaix, à une demi-heure des fêtes maritimes "Temps fêtes" de Douarnenez et des "Tonnerres" de Brest, à trois-quart d'heure du festival du "Bout du Monde" de Crozon, à une demi-heure de voiture et une heure de bateau du festival du livre insulaire d'Ouessant et à quelques encablures du festival... [Lire la suite]

20 août 2016

Gai! Gai! Marions-nous! Millefeuille à l'ananas confit, girofle et mousse caramel au beurre salé pour Ludivine et Florian!

Gai! Gai! Marions-nous! Jour de noce pour Ludivine et Florian qui se disent "Oui!" aujourd'hui pour mille ans de bonheur! Mille ans et une mille-feuille à la mousse de caramel au beurre salé et ananas Victoria confit à la girofle et à la vanille bourbon! Vive les mariés!     Pour quatre millefeuilles, deux jeunes mariés et leurs témoins : Pour la pâte croustillante : 500 gr de pâte feuilletée pur beurre faite maison (ou plus simplement, 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre mais il va sans dire qu'avec une pâte... [Lire la suite]
10 août 2016

Gourmandise et mille-feuilles au caramel beurre salé et pêches de vigne rôties

« De toutes les passions, la plus compliquée, la plus difficile à pratiquer supérieurement, la plus inaccessible au commun, la plus sensuelle au vrai sens du mot, la plus digne des artistes en raffinements, est assurément la gourmandise." Guy de Maupassant, Amoureux et primeurs,1881. Nous voici donc absous et prêts à fondre de plaisir pour cette lichouserie estivale: un mille-feuilles croustillant au caramel beurre salé et pêches de vigne rôties... Mmm...    Pour quatre millefeuilles et autant de lichous sérieux : ... [Lire la suite]
09 août 2016

Il était une fois une princesse qui aimait les perles de pluie... mais aussi cette terrine de boeuf au combava et à la coriandre

Il était une fois, dans un pays lointain de soleil et d’ondée, d’ombres et de lumières, de chaleur et de parfums, une délicieuse petite princesse qui adorait la saison de pluie. Dans le palais d’été, alors s’abattait la généreuse mousson, la petite princesse aimait s’asseoir sous la varangue pour contempler les fils d’eau qui tombaient du ciel. Elle aimait par-dessus tout les gouttes de pluie étincelantes qui s’évanouissaient à peine le sol touché… elle aurait tellement voulu les garder pour les admirer tout au long de... [Lire la suite]
07 août 2016

Pesto jovial et éphémère: courgette, sauge et chèvre

Gourmandise génoise joviale, le pesto chlorophyllé se prête à toutes les variations iconoclastes. Un dictionnaire génois-italien, de la fin du XIXe siècle, donne une définition du pesto, sensiblement la même qu'aujourd'hui. En dialecte génois, pesto se prononce « péstou » (participe passé du verbe génois pestâ, piler), le « o » se prononçant comme le « ou » français et cela a donné en Provence par transmission orale « pistou ». « Pesto : (traduit du génois) terme qui n'a pas d'équivalent précis en italien, est une sorte de sauce ou... [Lire la suite]
23 juillet 2016

Le plaisir de se revoir, de Batz à Bréhat, mini cannelés apéritifs à la tome, au filet mignon séché au kari Gosse, à la sauge

Il est des hôtes –et ils sont nombreuses et nombreux qui se reconnaîtront- qui avec le temps sont devenus des amis chers qu’on revoit et reçoit avec plaisir. On suit leur vie, de loin en loin, comme des spectateurs bienveillants du temps qui passe. : une réussite au concours, une insertion professionnelle -des balbutiements aux émerveillements en passant par les découragements-, un bébé, un mariage, une maison… La vie, tout simplement. De l'île de Batz à Bréhat, pour Jeanne... et Thomas, petit crochet dans les Monts d'Arrée, ancre... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juillet 2016

Temps Fête à Douarnenez et falafels de petits pois et fèves à la taverne du Cachalot Assoiffé !

  Le temps est à la fête à Douarnenez qui prend le relais à peine la rade de Brest a vu s’égayer dans le goulet la flottille bigarrée comme une nuée d’écoliers après la sonnerie de la fin de l’école… Le Port du Rosmeur qui a accueilli cette myriade turbulente, colorée et hétéroclite de  papillons de mer célèbre cette année les trente ans de cette aventure maritime estivale. On y rêve cette année du Siècle des Lumières, on embarque des yeux ou vraiment sur la flottille du XVIIIème, au travers des histoires des... [Lire la suite]
19 juillet 2016

Les Monts d'Arrée aux allures de Péloponnèse: feta marinée à l'huile d'olive, au basilic et à l'ail frais

Lorsque le mercure s’affole et que le soleil donne aux Monts d’Arrée des allures Péloponnèse et au mont Saint-Michel de Brasparts des airs de mont Taygète, on se plaît à céder à une simple salade de tomates du marché qu’accompagnent des petits morceaux de feta maison marinée à l'huile d'olive. Un petit délice tout simple à déguster également à l'apéritif avec un verre d’ouzo glacé. Une manière d'utiliser la feta autrement qui convoque ces ciels grecs inoubliables, d'un bleu intense et éclatant.  Pour deux jolis pots bien... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Frozen yoghourt au lait de Bretonne pie noir et vanille Bourbon: la climatisation de l'intérieur !

«Non, non !... Debout ! Dans l'ère successive ! Brisez mon corps, cette forme pensive ! Buvez, mon sein, la naissance du vent ! Une fraîcheur de la mer exhalée, Me rend mon âme... O puissance salée ! Courons à l'onde en rejaillir vivant ! » Paul Valéry, Charmes (1922), le Cimetière marin Alors que le mercure, narquois, frôle les 30 degrés à l’ombre et qu’une belle brise thermique balaie les Monts d’Arrée provoquant des risées sur le lac du Drennec, pause fraîcheur avec un thé glacé à la menthe-ananas et un frozen... [Lire la suite]
17 juillet 2016

Fromage frais maison au lait entier de Bretonne pie noir, tomates cerise confites, ail nouveau, herbes fraîches

« À ce moment, la brillante lumière du soleil tomba dans l'Océan, entraînant la nuit noire sur la terre. Les Troyens virent à regret disparaître la lumière, mais les Grecs, eux, accueillirent la nuit avec joie. » (Homère, L’Iliade et l'Odyssé) Des concerts dans la fournaise des Vieilles Charrues aux déambulations torrides sur les quais de Brest 2016, ce début d’été en autoclave hyperactive éreinte nos hôtes, ravis, hâlés et harassés. Un apéritif fraîcheur comme un refuge dans la quiétude languide de la terrasse du... [Lire la suite]