SAM_0227

La pointe méridionale bretonne accueille à compter d’aujourd’hui et jusqu’au 26 octobre une étape de la coupe du monde planche à voile. Ça tombe bien, il y a du vent ! La Torche va donc s’embraser de combi VW chargés de planches et de wishbones, de compétiteurs et d’amateurs enflammés foulant un spot chargé d’une histoire que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : les maîtres d’hier, de Robby Naish à Robert Teriitehau en passant par Patrice Belbeoch, le local de l’étape, y sont nés il y a trente ans. Le temps passe…

Située au cœur de la très belle baie d’Audierne, La Torche subit depuis la nuit des temps les assauts conjugués du vent et des vagues dans un paysage sauvage exceptionnel, cocktail unique de falaises, de plages, de dunes, de lagunes, de paluds, de marais et de galets. Cet espace d’exception, classé en Zone d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique, servira donc de toiles de fonds aux acrobaties d’une faune étrange se jouant de vagues et d’Eole. http://www.latorchewindsurf.com/fr/

phoca_thumb_m_800_1487phoca_thumb_m_brs_4144

Profiter du spectacle en picorant des falafels breizh en brunch décalé…

 

Pour une vingtaine de bouchées parfumées :

500g de cocos de Paimpol bio demi-secs écossés (environ 1kg de cocos de Paimpol en cosses)

6 gousses d'ail rosé de Lautrec

Environ 100g d’herbes aromatiques bio (1/2 bouquet de persil plat et 1/2 bouquet de coriandre)

Un oignon rosé de Roscoff bio

1 cuillère à café de bicarbonate

1 cuillère à soupe de graines de sésame

2 cuillères à café de graines coriandre pilée

2 cuillères à café de cumin en poudre

1 cuillère à café de graines de cumin

Un petit piment frais

Sel de Guérande

Poivre noir du moulin

 SAM_0238

Ecosser les cocos demi-secs, les laver puis les sécher soigneusement dans un torchon.

Mettre les cocos (crus donc) dans un mixeur.

Ajouter les épices: coriandre en poudre, cumin, piment, sel, et le bicarbonate, puis les herbes lavées et bien séchées grossièrement coupées au couteau de même que l’oignon et l’ail.

Mixer par petits coups pour obtenir une pâte qui colle un peu sans chercher à obtenir pour autant de la purée. On obtient une masse granuleuse qui s’amalgame facilement et donc ne se délitera pas dans l’huile à la cuisson.

SAM_0226

Faire griller légèrement les graines de sésame dans une poêle.

Verser cette pâte granuleuse et bien verte dans une jatte et lui ajouter les graines de sésame torréfiées. Bien mélanger à l’aide d’une cuillère de bois.

Faire chauffer une belle quantité d’huile dans une sauteuse ou un wok. A l’aide de deux cuillères ou avec les mains, façonner les falafels de la taille d’une bouchées. Rouler la pâte en boule puis l’aplatir un peu pour obtenir un petit disque épais. Plonger les falafels dans l’huile bien chaude et, lorsqu’ils sont bien dorés et presque bruns, les sortir du bain du friture et les laisser s’égoutter sur du papier absorbant.

A la fois croquants et moelleux, les falafels se partagent à l’apéritif ou constituent un plat complet accompagné d’une salade de roquette assaisonnée d’huile d’olive et de jus de citron. Délicieux sur le pouce au creux d’un pain pita accompagné de crudités et d’une sauce au yaourt citronnée aux herbes fraîches. Applaudir des deux mains les dieux du stade littoral (mais après avoir fini son sandwich seulement).