SAM_3086

SAM_0349

 "Mes vers je les écris avec le soc de la charrue

 Dans la chair vivante de ma Bretagne, sillon après sillon

 — J’y dissimule des graines d’or —

 Le Printemps en fera des poèmes :

 Mers d’émeraude ondulant dans la brise

 L’été en fera des étangs d’épis

 Le vent d’août les mettra en musique

 Et le chœur de la batteuse me chantera

 Les journées ardentes du huitième mois

 Les journées de peine de poussière de sueur.

 Mes Poèmes sacrés et… méprisés !"

 (Anjela Duval, Poèmes de Nuit, Poèmes de jour, 1966)

 Et pour accueillir l'automne tout en fraîcheur, en lumières dorées et en averses, une tarte lumineuse, pâte sablée à la cannelle de Ceylan, crème brûlée à la vanille Bourbon et caramel craquant...

 SAM_3079

Pour 6 lichous entrant frileusement dans l’automne :

Pour la pâte

250 gr de farine

½ cuillère à café de cannelle de Ceylan en poudre

50 gr de sucre glace

125 gr de beurre demi-sel bio et cru

Un très gros œuf du poulailler

Pour la crème

60 cl de lait entier bio et cru

75 gr de sucre de canne complet bio

2 très gros œufs du poulailler

2 cuillères à soupe rase de fécule de maïs bio

Une très généreuse pincée de vanille Bourbon

Pour la touche finale :

100 gr de sucre

 SAM_3064

Dans le bol du robot, muni de la feuille (le K), placer la farine, le sucre, la cannelle, l’œuf entier et le beurre froid coupé en dés. Pétrir la pâte assez rapidement jusqu’à obtenir une boule. Filmer la pâte et la réfrigérer une petite demi-heure.

Au bout de ce temps, abaisser la pâte au rouleau en fleurant très légèrement le plan de travail (attention en effet à ne pas rajouter trop de farine à ce stade car la pâte doit devenir très croustillante à la cuisson grâce à la juste proportion de farine et de beurre)et foncer un cercle légèrement graissé) ou un moule à tarte (de préférence en métal et à fond amovible). Piquer le fond de tarte et glisser au réfrigérateur, le temps de préchauffer le four sur 180°.

SAM_3072

Recouvrir le fond de tarte d’une feuille de papier cuisson lestée de billes d’argile, de haricots secs, de riz cru ou de tout autre poids. Cela évite à la pâte de gonfler. Enfourner pour une dizaine de minutes. Au bout de ce temps, ôter la feuille de cuisson et les poids, saupoudrer légèrement le fond de tarte de sucre et enfourner à nouveau pour dix autres minutes.

Pendant ce temps, réaliser la crème. Amener le lait et la vanille à ébullition, puis laisser frémir à petits bouillons pendant un quart d’heure, le temps à la vanille d’infuser et au lait de se concentrer. Laisser perdre la grosse chaleur, le temps de battre les œufs entiers, la fécule et le sucre au fouet dans une jatte. Délayer avec le lait puis transvaser le tout dans la casserole et faire épaissir sur feu doux. Verser alors cette crème soyeuse sur le fond de tarte caramélisé et enfourner pour 20 mn. Laisser refroidir sur grille avant de décercler/démouler.

Réaliser alors un caramel avec le sucre restant dans une casserole à fond épais. Lorsqu’on a obtenu un joli caramel ambré, le verser aléatoirement en filet sur la tarte refroidie. Servir dans la foulée !