SAM_4843

Après quelques ruades à Ouessant (120 km/h) et à Camaret-sur-mer (137 km relevés), Quirina poursuit sa folle course vers l’ouest. Quirina, trois petits tours et puis s’en va ! Mais dans son sillage la tempête en entraîne une autre, tout aussi fantasque, Ruzica qui devrait chatouiller la pointe bretonne dès ce soir.

12688308_1023720984356975_9204234497979301891_n

Pour les surfeurs, l’occasion est belle, tentante et teintée de dangers, de profiter des effets induits par ces dépressions très creuses avec une houle gigantesque : Ruzica devrait en effet entraîner une houle de 8 à 12m sur la pointe bretonne, .et notamment sur le nord Finistère qui semble la partie la plus exposée. Une surcote de 20 à 50cm complète le cocktail. Frissons garantis, inondations annoncées, spectacle programmé !

La prudence reste de mise.

Alors que le vent forcit et que la houle gronde, joli dessert réconfortant à déguster, claquemurés, au coin du poêle qui ronfle, volets fermés, rideaux tirés : riz au lait vanillé aux bananes caramélisées. Demain est un autre jour. Tout le Gouezou fera le dos rond sous les assauts de Ruzica.

 SAM_4839

Pour 4 verrines réconfortantes :

2 bananes bio bien mûres

50 gr de sucre en poudre

Un citron jaune (ou vert) bio

Et:

30 cl de lait entier bio et cru

15gr de sucre de canne

50 gr de riz rond

Une généreuse pincée de vanille Bourbon

 SAM_4838

Commencer par le riz au lait qui cuit tout doucement. Placer tous les ingrédients dans une casserole et laisser cuire à petit feu jusqu’à ce que le riz soit cuit. Compter environ ¾ d’heure.  Remuer régulièrement. Laissez-le tiédir.

Pour les bananes caramélisées, placer le sucre dans une casserole à fond épais et réaliser un joli caramel ambré. Ajouter alors les bananes détaillées en dés grossiers, le zeste du citron et le jus d’un demi-citron. Laisser compoter et confire une bonne dizaine de minutes. Laisser refroidir.

SAM_4842

Pour le montage, verser la compotée caramélisée de bananes dans les verrines, puis le riz au lait. Ce dessert peut se servir tiède ou froid, après réfrigération. 

Plonger une cuillère impatience dans ce mélange soyeux, gourmand et rassurant. Il ne peut plus nous arriver d’affreux maintenant…