SAM_5044

En nécessaire prémabule, commencer par présenter de très plates (et hypocrites) excuses à l’académie de médecine, au syndicat des médecins nutritionnistes,  aux diététiciennes d’ici et d’ailleurs, à toutes les bonnes volontés qui portent le Programme National Nutrition et Santé à bout de bras, aux végétariens, aux vegans, bref à tous, pardon de ce qui va suivre…

arton751

Le pain bouchons gratiné est une totale aberration diététique, un suicide nutritionnel, un simple attentat contre ses artères. Mais qu’est-ce que c’est bon ! Ce pur produit de la street food créole est né d’une improbable rencontre entre des petits raviolis chinois, du piment,  et un sandwich métropolitain déjà peu raisonnable et dont les p’tits marins à pompon se régalaient dans les années soixante-dix à quatre-vingt dans les rues brestoises adjacentes aux portes de l’arsenal  (mais ailleurs aussi bien sûr). De part et d’autre du pont de Recouvrance, se trouvaient alors des camionnettes graisseuses -pas encore estampillées de l’élégante étiquette de food truck comme aujourd’hui par exemple sur le désormais très chic port de commerce brestois-… On y trouvait des repas chauds économiques sous la forme de sandwichs garnis de frites –les "Américains"- et de barquettes de frites noyées sous de la mayonnaise industrielle, le tout produit dans un environnement d’une hygiène douteuse.

P1130007

Aujourd’hui, à La Réunion, des « camions-bars » dont la plupart ne rouleront plus jamais ou sont des containers recyclés, proposent une cuisine de rue très vivante, copieuse, à un prix très raisonnable. Entre les barquettes de cari poulet et de rougail saucisses, se glissent, sur la carte, les pains gratinés dont l’Américain bouchons gratiné. Dans une baguette éventrée sans façon, se cachent sur un fond de sauce (piment, soja,  mayonnaise…) des raviolis chinois –les fameux bouchons- sous une couche de frites recouverte de fromage râpé, le tout passé sous un grill pendant une dizaine de minutes… Que dire, sinon que celui qui n’a jamais mangé un pain bouchon piment gratiné en bord de lagon par 30° à l’ombre ne sait rien de la vie ?

A réaliser donc avec des produits des Monts d’Arrée, à déguster à ‘issue d’une belle randonnée pédestre ou équestre dans les montagnes noires… Juste pour l'alibi, bien entendu...

 

Pour 4 pains bouchons gratinés :

4 baguettes

20 bouchons cuits et chauds (c’est par ici  http://gouezou.canalblog.com/archives/2016/02/04/33320641.html )

SAM_5196SAM_5039

200 gr de fromage râpé (tomme bio ou emmental simplex)

Sauce piment et/ou purée de piment (D’aucuns ne jurent que par la mayonnaise, le ketchup, la sauce soja, etc.)

Frites chaudes

(on le voit, peu d'ingrédients, économiques qui plus est, et qu'on tous dans nos réfrigérateur et placard: un guet-apens en quelque sorte)

 

Préchauffer le four sur fonction grill (300°).

Ouvrir les baguettes en incisant le haut sur toute la longueur. Garnir généreusement de pâte de piment (ou autre). Placer quatre à cinq bouchons coupés en deux. Ajouter alors une bonne poignée de frites chaudes et croustillantes puis recouvrir de fromage râpé.

SAM_5034SAM_5036

Enfourner Mettre au four une poignée de minutes  (4 à 5).

Se déguste en bonne compagnie avec une Dodo bien fraîche, bière réunionnaise incontournable...

SAM_5037SAM_5043

Jurer, repu, la main sur le cœur, qu’on n’en mangera plus d’autre… avant la prochaine fois.