101_0508

Dans la roue de l’année, Beltane est situé à l’exact opposé de Samhain. Si Samhain célèbre l’entrée dans l’hiver et les jours sombres, Beltane symbolise le renouveau, l’année neuve et l’entrée dans les beaux jours, quand les activités diurnes reprennent : agriculture, chasse, et pour les guerriers, conquêtes. La boucle étant bouclée, le cycle recommence et on entre dans la période active de l’année, après le repos de l’hiver.

AJONCS

Beltane (ou Beltain, Beltaine…) est associé à l’élément feu, qui figure même dans son nom, qui signifie les « feux de Bel ». Belenos, le dieu honoré en Gaule à l’occasion de ces cérémonies, était un dieu solaire et pluripotent à l’image de Lugh, lui-même célébré à l’occasion de la fête de Lughnasad, au premier août. Bien que Beltane soit inspiré du dieu gaulois Belenos, ces célébrations avaient lieu dans tous les pays celtes. Pour lui rendre honneur, on dressait à l’entrée des champs deux grands feux éloignés de quelques mètres, et on faisait passer entre eux les troupeaux qui sortaient des étables pour s’assurer d’une année prospère et d’une récolte abondante.

Par extension, ce feu prometteur d’abondance est aussi le feu de la passion. En effet, contrairement à Imbolc qui est une fête de purification, Beltane est une fête de fécondité. Ces fêtes radieuses étaient donc l’occasion de conter fleurette, de lutiner et de s’adonner joyeusement à jeux amoureux dans les champs ou les forêts, les jeunes gens symbolisant par l’union des corps la prospérité de l’année. Il est inutile de préciser que ces débordements solaires de la chair ont été résolument endigués dans le sillage du christianisme conquérant.

101_0912

On associait également à cette période festive la tradition de l’Arbre de Beltane, aujourd’hui appelé l’Arbre de Mai. On plantait un jeune feuillu au sommet duquel on plaçait une couronne pour symboliser la roue de l’année. De cette couronne pendaient des rubans de couleurs et des offrandes. Les danses pratiquées autour de l’Arbre de Beltane devaient symboliser la fertilité dans toute sa splendeur. On brûlait ensuite cet arbre au solstice d’été (21 juin).

On célèbrera donc Beltane avec un enthousiasme apaisant dans une atmosphère lumineuse, chaleureuse et solaire, avec tous ceux qu’on aime ! Et avec, en partage, une généreuse tourte aux légumes et aux herbes de printemps : courgettes, orties, oseille, asperges vertes, ail des ours, échalotes nouvelles… Restons zen.

 

Pour 4 à 6 fêtards de Beltane :

Pour la pâte à tourte à l’huile d’olive :

PANIER LEGUMES

400 g de farine T45 ou T55

100 g de farine de petit épeautre

2 œufs du poulailler

100 gr d’une belle huile d’olive bio fruitée

8 cl d’eau de source

Sel

SAM_2483

Pour la garniture :

6 petites courgettes nouvelles

Une petite botte d’asperges vertes

Une botte d’oignons nouveaux

Une botte d’échalotes nouvelles

Une botte d’ail des ours

Un petit panier d’oseilles et d’orties fraîchement cueillies (environ 200 gr)

De l’huile d’olive

2 grosses cuillères à soupe de miel

Une petite branche de romarin frais

Sel de Guérande

Poivre du moulin

 AIL DES OURSAIL TRIQUETRE

Commencer par la pâte : verser les farines et l’huile ensemble dans un saladier. Les sabler du bout des doigts. Ajouter l’œuf, du sel et un peu d’eau et commencer à pétrir. Puis ajouter le reste d’eau au fur et à mesure jusqu’à pouvoir former une boule homogène.

Au milieu du pétrissage, verser la pâte sur le plan de travail pour pouvoir la fraiser : Étirer la pâte 5-6 fois avec la paume de la main sur le plan de travail. La pâte est un peu plus dure à travailler qu’une pâte brisée classique, c’est normal. C’est l’huile qui lui donne un aspect et une texture différents.

Diviser la pâte en deux pâtons, les envelopper dans du film alimentaire et les laisser reposer deux heures au réfrigérateur.

Pour la garniture, lavez les courgettes, les asperges et les herbes. Réserver les pointes des asperges.

Couper les tiges d’asperge et les courgettes en tronçons et en dés.

Éplucher les oignons nouveaux et les couper en deux. Réserver les tiges vertes.

Déposer les légumes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Saler, poivrer et arroser d’huile d’olive. Ajouter le romarin et le miel. Mélanger avec une cuillère à soupe.

101_0511101_0516

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante, et enfourner pour 50 min environ. Mélangez à mi-cuisson.

Emincer grossièrement les herbes (feuilles d’oseille et d’ortie, vert des oignons, bottes d’échalote et d’ail, …) et les faire juste tomber dans une sauteuse et un filet d’huile d’olive.

Laissez tiédir et préparer la pâte en attendant : abaisser les deux pâtons en deux disques sur le plan de travail fariné.

Foncer un moule avec un premier disque et piquer le fond à l’aide d’une fourchette. Retirer l’excédent de pâte.

Répartir sur le fond de tarte les herbes tombées à l’huile d’olive et les légumes rôties dans la tarte. Déposer les pointes d’asperge.

Recouvrer les légumes du second disque de pâte et souder les bords avec la pâte du dessous. A l’aide d’un petit couteau, faire un petit trou au centre de la pâte. Dorer au pinceau trempé dans un jaune d’œuf détendu d’une cuillère à café d’eau toute la surface de la tourte et enfourner pour 45 min.

Servir tiède ou froid. Faire joyeusement la fête !