SAM_1110

Le temps est à la réunion d’amis, aux longues balades à cheval ou pedibus cum jambis dans les landes, aux travaux dans les jardins pour préparer le printemps. On doit donc compter sur de voraces tablées d’affamés diserts autour de l’âtre. Et pour permettre à tout le monde d’en profiter, un plat qui peut se préparer la veille et qui s’enfourne au dernier moment…

 

Pour 6 affamés et un grand plat de boulettes de porc à la cannelle et pommes / cocos de Paimpol 

SAM_1082

Pour les boulettes

500 g de porc (filet ou échine)

100 g de lard fumé

1 poireau

2 carottes

1 morceau d’environ 150g de courge au choix (butternut ou potimarron)

5 échalotes

1 oignon rosé de Roscoff

Thym du jardin

½ cuillère à café de cannelle de Madagascar

Poivre du moulin

SAM_1084

Pour la finalisation

Un bocal de compote de pomme nature (ou 1 kg de pommes épluchées, épépinées, cuite dans une cocotte close à feu doux pendant 30 mn)

Un bocal de cocos de Paimpol au naturel (ou http://gouezou.canalblog.com/archives/2013/08/19/27860103.html )

Une poignée de pistaches nature

 

Allumer le four sur 200°.

Commencer par les boulettes : passer au hachoir les viandes (échine et lard) coupées en cubes puis le poireau, les carottes, la courge, les échalotes et l’oignon. Effeuiller le thym sur le hachis, ajouter la cannelle et le poivre. Avec les mains –éventuellement gantées-, malaxer ce hachis pour mélanger intimement tous les ingrédients. Dans un plat métallique ou terre, façonner et déposer les boulettes de la taille d’un calot ou d’une balle de golf –tout dépend de ses propres références-. Enfourner pour 40 mn et baisser la température à 160°. La chaleur initiale va saisir les boulettes qui vont ensuite cuire à chaleur douce. On obtient un résultat très moelleux.

SAM_1107

Lorsque les boulettes sont cuites, sortir le plat du four et disposer sur toute la surface la compote de pommes nature, puis les cocos de Paimpol et enfin les pistaches. On peut saupoudrer la surface d’un voile de piment d’Espelette, pour le parfum comme la couleur.

Enfourner une petite demi-heure à 180°, le temps de réchauffer le tout et de dresser le couvert au coin du feu.

Un plat convivial, un peu sucré-salé, simple et roboratif à partager avec des milliers d’amis !

 

 

SAM_1088