21 juin 2018

Poulet tantad au lait, au citron, à la cannelle et à la sauge: c'est bientôt la Saint-Jean !

  Tantadou ou feux de Saint-Jean sonnent les trois coups de l’été, à Saint-Cadou et à Botmeur comme ailleurs ! Cette coutume immémoriale, qu’on retrouve un peu partout en Europe -comme au Moyen-Orient-, et notamment en Bretagne, plongerait ses racines dans le panthéon celte et les pratiques liées à la célébration des mystères de la nature : le soleil, la lune, les saisons, les récoltes, … Le solstice d’été, qui voit s’achever l’allongement des jours, s’installer l’été et le temps des moissons, est ainsi l’occasion... [Lire la suite]

21 août 2017

Coques aux cocos. Parce que c'est rigolo...

 Avec l’arrivée des Cocos de Paimpol sur les étals, se profilent la fin de l’été et la faim des haricots… Avec son nom rigolo qui sonne comme une blague de cour d’école maternelle –le comique de répétition s’y épanouit joyeusement-, le coco paimpolais est une légumineuse tout à fait délicieuse, saisonnière et éphémère. Pour l’apprécier à sa juste mesure, foin de complications, le choix de la simplicité s’impose comme une évidence tranquille. On peut le faire rencontrer, au creux d’une cocotte, une foule de compagnons d’armor... [Lire la suite]
25 octobre 2016

Confit de tomates rôties à l'huile d'olive, à la sauge, au romarin et à la sarriette: été emprisonné!

  La tomate est le premier fruit produit dans le monde et le deuxième légume le plus consommé, juste derrière la pomme de terre. Elle est loin l’époque de son arrivée en Europe au XVIème siècle où la tomate, encore parée d’une robe couleur or, était considérée comme un ornement voire un aphrodisiaque un peu magique. Elle pâtissait alors de la réputation sulfureuse de ses proches cousines de la famille des Solanacées : la mandragore ou la belladone. Le nom de "tomate" est une déformation du mot inca tomalt car ce fruit... [Lire la suite]
13 septembre 2016

Jakez et le coco magique: houmous de Cocos de Paimpol!

Le Coco de Paimpol, emblématique des étés et des débuts d’automnes bretons, est un haricot demi-sec à écosser. Il se présente sous forme de gousses jaune paille à marbrures violettes, contenant des grains blancs et presque ronds. Riche en éléments minéraux et vitamine B1, il se consomme frais et est très apprécié des amateurs de cassoulet et navarins. Il a été introduit dans la zone maraîchère de Paimpol en 1928 par un militaire de la marine nationale revenu d'un périple en Amérique Latine, un certain Alban. Ce nouveau légume est... [Lire la suite]
19 juillet 2016

Les Monts d'Arrée aux allures de Péloponnèse: feta marinée à l'huile d'olive, au basilic et à l'ail frais

Lorsque le mercure s’affole et que le soleil donne aux Monts d’Arrée des allures Péloponnèse et au mont Saint-Michel de Brasparts des airs de mont Taygète, on se plaît à céder à une simple salade de tomates du marché qu’accompagnent des petits morceaux de feta maison marinée à l'huile d'olive. Un petit délice tout simple à déguster également à l'apéritif avec un verre d’ouzo glacé. Une manière d'utiliser la feta autrement qui convoque ces ciels grecs inoubliables, d'un bleu intense et éclatant.  Pour deux jolis pots bien... [Lire la suite]
08 juin 2016

Jarret de porc confit au citron et un Paris-Landerneau en diligence !

Alors qu’on a célèbré le cent cinquantième anniversaire de l’arrivée du train à Landerneau, petit coup d’œil dans le rétroviseur… Depuis la création de la Poste aux chevaux, c’est la diligence qui, à partir de 1776, relie Landerneau à la capitale. Grande et lourde voiture à quatre roues, traînée par cinq chevaux. Elle était partagée, dans la longueur, en trois compartiments : en avant le “coupé”; compartiment de 1ere classe pour trois voyageurs, au milieu l'”intérieur” compartiment de 2nde classe pour six voyageurs et, en arrière... [Lire la suite]

31 mars 2016

Un tagine à quoi? La langue au chat? Langue de boeuf, oignons, citron confit et coriandre

Qu’est-ce qui est délicieux, économique et injustement oublié, relégué aux oubliettes de la cuisine d’avant-hier ? La langue au chat ? C’est cela ! Enfin presque. On l’a sur le bout de la langue ? Mieux vaut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de formuler sa réponse… Et pour délier les langues, lorgner du côté des bas morceaux… car c’est dans cette catégorie qu’on classe la langue, ici une belle langue de bœuf Black Angus, une langue qui a contribué à brouter les langues –euh… les landes ! ma... [Lire la suite]
26 mars 2016

Pain à l'ail triquètre pour un apéritif en terrasse!

    Voici (enfin !) revenue la saison des grands week-ends, des longues soirées ensoleillées en terrasse, des amis qui s’invitent à l’improviste pour le thé et qu’on garde à dîner, des premiers barbecues, des retours de plage un peu frileux, des brassées de jonquilles, de jacinthes des bois et de rhododendrons pontiques, des grands travaux de toilettage du jardin, des premières sorties en bateau, des pique-niques partagés sous les frondaisons… Le printemps, quoi ! Et pour accompagner cette envie d’herbes... [Lire la suite]
29 février 2016

Pintade seychelloise: vanille et coco

 Un joli défi nous a été proposé il y a quelques années au coeur des Mascareignes: départager deux confortables et moelleuses cuisinières, l'une réunionnaise, l'autre seychelloise, au retour du marché un samedi matin à Terre Sainte, quartier sud-est de Saint-Pierre de La Réunion. Deux pintades en ont fait les frais et nous avons dû ménager la chèvre et le chou lors de la dégustation de la pintade à la mode réunionnaise et sa consoeur à la mode seychelloise. Point de jugement de Salomon ici mais bien un joyeux festin créole avec... [Lire la suite]
27 février 2016

Salade méditerranéenne de pois chiches aux agumes et bouquet d'ail triquètre: Les Amours Jaunes mettent les voiles

 « Tel qu’une vieille coque, au sec et dégréée, Où vient encor parfois clapoter la marée : Âme-de-mer en peine est le vieux matelot Attendant, échoué… — quoi : la mort ? — Non, le flot. Tristan Corbière, Les Amours Jaunes, Gens de Mer, Matelots. C’est à Paul Verlaine que l’on doit sa résurrection en 1884 : Corbière aura l’honneur d’être sacré «poète maudit», entre Rimbaud et Mallarmé, par l’auteur de Sagesse. Pourtant cette «malédiction» ne sera pas due à la misère : Corbière n’aura jamais à travailler. Il est né... [Lire la suite]