30 septembre 2015

Des Racines et des Ailes, la Chevauchée Fantastique et une terrine citronnée de lieu jaune de ligne et saumon fumée de l'Elorn

  Un mois déjà que l’équipe de journalistes et de techniciens de l’émission de télévision Des Racines et des Ailes a rembobiné ses câbles, replié ses perches et débranché ses caméras… Après un tournage intense de trois jours de randonnée équestre dans les Monts d’Arrée sous la houlette d’Adeline de Randoloisirs, l’équipe a mis le cap sur d’autres horizons de cette Bretagne de l’intérieur qui séduit, authentique et exigeante. Pendant ces trois jours donc, le programme de randonnée avec les chevaux de la Ferme Equestre a mené... [Lire la suite]

29 septembre 2015

Ménager la chèvre et le chou: buns au chèvre, au chou et à la saucisse de pomme et de chou!

  L’automne transforme les Monts d’Arrée en parcours du combattant avec un calendrier de festivités à faire pâlir un agenda de ministre. Pardon et cochon grillé à Saint-Cadou, Ecommana à… Commana, fête des pommes et des champignons à Saint-Rivoal et Brasparts, la fête de la biodiversité au Faou, les randonnées avec ADDES, les conférences des écomusées… Il reste heureusement la semaine pour se reposer tandis que le don d’ubiquité et la diplomatie sont donc à l’œuvre pour essayer ne commettre aucun impair. Ménageons la chèvre... [Lire la suite]
27 septembre 2015

Emincé de lapin au jus de pomme, à la mûre, au miel de ronces et à l'échalote pour une éclipse de Lune des Moissons!

La pleine Lune qui se lèvera le dimanche 27 septembre au soir ne se couchera pas avant d'avoir connu dans la nuit le frisson ambré d'un alignement géocentrique très particulier. Jadis, avant l'invention de l'ampoule électrique, les agriculteurs ne pouvaient guère compter que sur le clair de Lune pour mener à bien leurs travaux nocturnes, en particulier en pleine période de moissons et de vendanges, à la fin de l'été. La Lune était alors un auxiliaire essentiel de l'agriculture, et c'est ainsi que naquît l'expression de Lune des... [Lire la suite]
26 septembre 2015

Au pays des kanndis: partager un velouté de tomates aux épices de tagine, herbes aromatiques près du kanndi de Rozonoual!

Dans le Léon, au nord du Finistère, le lin était blanchi en écheveaux de fil, alors que partout en Bretagne et ailleurs, on blanchissait la toile. Cette particularité s'est traduite par la construction d'édifices spécifiques : les « maisons buandières » ou « kanndi » en breton (de kanna, blanchir, et ti, maison). Ces buanderies ont été édifiées dans la campagne par les paysans qui s'affairaient aux diverses étapes nécessaires pour passer de la graine de lin à la toile. Leur propriété était souvent commune à plusieurs familles.... [Lire la suite]
24 septembre 2015

Pied de nez à l'industrie agro-alimentaire: nuggets de poulets bio au blé noir !

Nous pensons tous -et tout -connaître des beignets de poulet: petits, salés et spongieux, vilipendés par Jamie Oliver, qui en a fabriqué devant une caméra en mettant une carcasse de poulet dans un mixer avant d’en passer le résidu dans un tamis et de le paner. Halloween n'est pas loin... Nous savons que les enfants les adorent, que les parents ont des avis variés à leur sujet, que les responsables des campagnes de santé publique les détestent car ils les tiennent pour responsables de la véritable épidémie d’obésité qui frappe le... [Lire la suite]
23 septembre 2015

Eté indien emprisonné: confit de piment de Cayenne et huile d'olive pimentée

Le début de l’automne, loin des feuilles roussies qui s’envolent avec nostalgie, des jours raccourcis et des gelées matinales, c’est une explosion des trésors colorés de l’été indien : fougères rousses, landes violines, joyeux étals des maraîchers comme une palette impressionniste aux courges joufflues rouge orangé, dernières tomates rubis, poivrons et piments safran et garance… Et l’envie irrépressible d’arrêter le temps à quelques encablures du pas-de-porte d’un hiver qu’on boude. Flacons, fioles et petits pots entrent dans... [Lire la suite]

23 septembre 2015

Une jolie tarte dorée d'automne à la crème brûlée vanillée, à la cannelle et au caramel et quelques vers d'Anjela Duval

 "Mes vers je les écris avec le soc de la charrue  Dans la chair vivante de ma Bretagne, sillon après sillon  — J’y dissimule des graines d’or —  Le Printemps en fera des poèmes :  Mers d’émeraude ondulant dans la brise  L’été en fera des étangs d’épis  Le vent d’août les mettra en musique  Et le chœur de la batteuse me chantera  Les journées ardentes du huitième mois  Les journées de peine de poussière de sueur.  Mes Poèmes sacrés et… méprisés !"  (Anjela... [Lire la suite]
22 septembre 2015

Expo Giacometti aux Capucins à Landerneau et tartines brûlantes au confit de légumes, chèvre, andouillette et huile pimentée

Tout le monde connaît les silhouettes décharnées et longilignes des différentes versions de l'Homme qui Marche d'Alberto Giacometti mais découvrir les étapes de maturation de son travail et l'évolution de ses réflexions autour de son œuvre, et, surtout, la toucher des yeux, est une chance qu'il faut saisir avant la clôture de l'exposition aux Capucins de Landerneau à la fin du mois d'octobre. Si certaines œuvres incontournables font partie intégrante de notre socle culturel, d'autres, décalées, sont touchantes comme ces travaux... [Lire la suite]
20 septembre 2015

150ème anniversaire de l'arrivée du train à Landerneau et cannellonis au poulet, épinards et fromage de chèvre

Les premiers cheminots que les Landernéens ont vu au travail ont été les géomètres. Aux abords immédiats de la ville, aucune difficulté particulière ne s’est présentée. Le terrain est relativement plat, les dénivellations ne sont guère prononcées. Par contre, le long de l’Elorn, aux environs de Kerfaven, un gros problème doit être surmonté. La voie doit passer entre le lit de la rivière et une colline de roche dure, un tunnel serait judicieux mais coûteux. On décide donc de dévier le lit de l’Elorn. II faut remarquer que le tronçon... [Lire la suite]
20 septembre 2015

Mener grand train avec des tartines de cocos de Paimpol à l'huile de romarin pimentée

  On imagine sans difficulté les longues discussions qui ont précédé le choix définitif d’un tracé pour la voie bretonne de chemin de fer au milieu du XIX ème siècle. Trois projets s’affrontaient : l’un économe par le centre de la Bretagne, l’autre par le Sud, le dernier par le Nord. C’est finalement ce troisième tracé qui l’emporte : solution plus coûteuse c’est également la plus judicieuse. Des ports comme Saint-Brieuc et Morlaix sont desservis, de riches régions agricoles comme le Trégor et le Léon sont traversées,... [Lire la suite]